Après les fuites d'eau et fils électriques apparents découvertes cette semaine sur le village olympique de Rio de Janeiro, le ministère brésilien du Travail soupçonne désormais des irrégularités dans les conditions de travail de 600 plombiers appelés en urgence pour les finitions du site. Précisions.

Alors que Rio de Janeiro va accueillir ces jours-ci plus de 10.000 sportifs venus pour les deux semaines de compétition des Jeux olympiques, le village des athlètes doté de 31 immeubles et 3.604 appartements, est toujours au cœur des polémiques. Après l'épisode des fuites d'eau et fils électriques apparents découverts cette semaine sur le village olympique, une équipe d'inspecteurs du travail a identifié, dans des discussions avec des ouvriers "des indices d'irrégularités dans l'embauche de 600 travailleurs", a affirmé le ministère brésilien du Travail, jeudi 28 juillet dans un communiqué.

 

"Des journées de travail de 23 heures"

 

"Le travailleur reste debout pendant 40 minutes dans la file d'attente du réfectoire, puis une fois entré, il n'a que 20 minutes pour manger et doit se presser pour retourner au travail", a précisé Hercules Terra, un des inspecteurs cité par la presse brésilienne.

 

Si les irrégularités étaient établies, elles pourraient être sanctionnées d'amendes pouvant aller jusqu'à 87.091,75 euros. De son côté, Rio2016, le comité d'organisation des Jeux, a réagi par voie de communiqué en estimant que "l'attitude du ministère du Travail, sans l'analyse des documents (Ndlr : sur les contrats des plombiers), transgresse l'accord signé entre le ministère lui-même et le Comité Rio2016". Le comité d'organisation, affirmait, en effet, qu'il allait présenter au ministère ces documents mercredi en fin de journée.

 

Rappelons que ces travaux d'urgence sont intervenus au moment où l'équipe olympique d'Australie a refusé de s'installer, il y a une semaine, dans le Village, en raison de nombreux problèmes de plomberie rendant son bâtiment "inhabitable" pour la délégation australienne.

 

"Ces ouvriers doivent rendre impeccable le village olympique d'ici à la fin de la semaine, probablement ce jeudi 28 juillet et sans aucun préjudice pour les athlètes", avait assuré Mario Andrada, le directeur de la communication de Rio2016, sur un compte Twitter gouvernemental…

actionclactionfp