En prenant l'exemple de la Ville de Paris et du Conseil régional d'Île-de-France, l'exécutif de la Métropole du Grand Paris (MGP) compte détailler le 23 mai prochain, à Nogent-sur-Marne (Seine-et-Marne), l'organisation des jurys et le principe du cahier des charges de l'appel à projets "Inventons la Métropole". Précisions.

Alors que la Ville de Paris a lancé "Réinventer Paris", la Région-Ile de-Fance a créé "Dessine-moi le Grand Paris", la Métropole du Grand Paris (MGP) vient de détailler l'appel à projets baptisé "Inventons la Métropole", après l'avoir officiellement lancé le 18 février dernier.

 

Les objectifs et les modalités opérationnelles de l'appel à projets, seront d'ailleurs définis le 23 mai prochain, au pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne, au cours d'un séminaire de travail, qui associera les conseillers métropolitains, les maires et les présidents de territoires ainsi que la préfecture de Région, la Société du Grand Paris (SGP) et la ville de Paris.

 

Dans une note adressée aux 131 maires de la Métropole, Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, a rappelé que "cet appel à projets doit permettre de mobiliser l'inventivité de groupements de professionnels associant de multiples compétences pour proposer des projets intégrés et financés: concepteurs, aménageurs, promoteurs, investisseurs mais également tout un milieu engagé dans les écosystèmes de l'innovation."

 

Un appel à candidatures adressé aux 131 maires de la Métropole

 

"Cet outil sera mis à disposition des collectivités locales et aménageurs souhaitant soumettre un ou des sites à cette consultation", a ajouté Patrick Ollier. En précisant bien aux élus que "cette opération sera, avant tout, celle des maires candidats. Ce concours va créer un bouillonnement d'idées utiles au développement de nos territoires."

 

Deux catégories de sites seront alors proposées. La première, les Hubs du Grand Paris: de vastes opérations situées autour des principales gares d'interconnexion du réseau de transports naissant, véritables hubs à visibilité internationale et futurs quartiers vitrines du Grand Paris. La seconde, Les Territoires de la Métropole : ce sont des sites répartis sur l'ensemble du territoire métropolitain, qui sont tous susceptibles d'accueillir des projets emblématiques et innovants, catalyseurs du "projet métropolitain.

Une procédure d'appel à projets en deux phases

Enfin, la MGP a souligné qu'une première phase permettra aux groupements de présenter leur candidature sur la base d'une déclaration d'intention. A l'issue de cette phase ne seront retenus que trois à quatre candidats par site. Lors de la deuxième phase, il sera demandé aux candidats retenus une offre détaillée qui sera soumise au jury final. "Le choix du projet lauréat appartiendra à un jury composé spécifiquement pour chaque site et intégrant les acteurs locaux", précise Patrick Ollier.

 

Les jurys se prononceront ainsi sur des critères de programmation, de qualité urbaine et architecturale, d'intégration, de faisabilité et de contribution aux projets communal, territorial et métropolitain, mais aussi d'innovation urbaine sous toutes ses formes, en s'appuyant sur les avis de comités techniques.

 

De plus, selon les sites, la consultation prendra la forme d'un concours immobilier à l'issue duquel le lauréat se verra céder des emprises foncières ou des droits à construire, ou d'un appel à manifestation d'intérêt qui débouchera, pour le groupement retenu, sur une période d'exclusivité de six à douze mois, permettant de préciser les modalités du projet en lien avec les acteurs locaux.

 

Par ailleurs, Patrick Ollier précise également "qu'il n'est pas question que la MGP consacre des sommes issues du Fond d'Investissement métropolitain au financement de l'opération 'Inventons la Métropole', puisque cette initiative prévoit des projets clef en main."

 

 

actionclactionfp