Rappelons que le 18 octobre 2017, au terme de 200 heures d'une réunion de jury, ont été dévoilés au Pavillon Baltard les 51 groupements gagnants -architectes, urbanistes, paysagistes, promoteurs, investisseurs- parmi les 153 finalistes de l'appel à projets "Inventons la Métropole". Les nouveaux lauréats ont pour ambition d'imaginer l'avenir des friches, terrains, bâtiments à l'abandon répartis au sein et au-delà du périmètre administratif du Grand Paris. L'objectif est de grande ampleur : bâtir 2,6 millions de m².

 

7,2 milliards d'euros d'investissements

 

Et l'impact sera sans doute conséquent sur l'économie de l'Ile-de-France : les projets retenus du concours organisé par la Métropole du Grand Paris (MGP), la Société du Grand Paris (SGP) et l'Etat, représenteront , en effet, 7,2 milliards d'euros d'investissements privés, a martelé Patrick Ollier, président de la MGP.

 

Avant d'ajouter que sur "ce total, 4,5 milliards d'euros, la moitié -90 hectares des surfaces proposées, concerne des sites à proximité immédiate d'une gare du Grand Paris Express, le futur métro automatique sur 200 km en rocade autour de Paris", a-t-il ajouté.

 

Par ailleurs, le président de la MGP Patrick Ollier a salué un "test qui confirme, s'il le fallait, l'attractivité de la Métropole à l'échelle internationale" alors que Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, a noté que "le nouveau métro permettra aussi aux habitants de la métropole d'accéder rapidement aux centres urbains qui vont voir le jour".

 

La rémunération des architectes, un lointain souvenir

 

Rappelons que la métropole, qui s'était directement inspirée du concours Réinventer Paris en avril 2016 avait décidé de couper court aux critiques qui avaient émaillé l'appel à projets d'Anne Hidalgo. La malheureuse "erreur de langage" de Patrick Ollier sur la question épineuse de la rémunération et de l'indemnisation des architectes, prononcée, il y a un an, au même endroit à Nogent-sur-Marne, est désormais oubliée par les professionnels de l'architecture.

 

"Les architectes ont été indemnisés par le mandataire du groupement dès la première phase", a rappelé Patrick Ollier. Et les élus ont été associés de très près, jusqu'au jury final où ils avaient le dernier mot sur le lauréat. Sans oublier que sur la demande de l'Ordre des architectes d'Ile-de-France, chaque jury accueillait un architecte indépendant.

 

"Nous avons pu être écoutés par tous les membres de la Métropole et les interroger sur tous les process, nous a confié ces jours-ci, Christine Leconte, secrétaire général de l'Ordre des architectes d'Ile-de-France. Pour la phase deux de l'appel à projets, " la cohérence des jurys a ainsi été respectée."

 

Les promoteurs au secours des architectes

 

Interrogé par Batiactu ce mercredi, Philippe Journo, PDG de la Compagnie de Phalsbourg ne cachait son plaisir après avoir remporté cinq projets sur sept auxquels il avait participé : "Nous avons participé à ce concours comme une compétition sportive en mobilisant plus de 30 personnes depuis deux ans, explique-t-il. Quant à la rémunération des architectes, nous ne pouvons pas dire que nous ne les avons pas indemnisés à la Compagnie de Phalsbourg. Par exemple, les architectes non retenus sur le projet Saint-Ouen-Marché aux Puces Cap Saint Ouen ont touché l'équivalent de 100.000 euros."

 

Même son de cloche, chez Martial Desruelles, directeur général de LinkCity, filiale de développement immobilier de Bouygues Bâtiment Ile-de-France, l'un des promoteurs qui a décroché sept appels à projets sur le concours. Il assure que "les architectes se sont mobilisés de nombreuses heures comme jamais sur ce concours pas comme les autres." L'investissement chez LinkCity représente près de 100.000 euros à 200.000 euros par projets.

 

Enfin, le président de la Métropole du Grand Paris a d'ores-et-déjà annoncé qu'une seconde phase du concours sera lancée au Mipim, en mars 2018. "Nous sommes le levier de croissance, d'investissement et de créations d'emploi le plus important de l'aire métropolitaine, soit l'équivalent de 54.000 emplois",a-t-il conclu.

Découvrez quelques projets lauréats emblématiques de l'appel à projets "Inventons la Métropole du Grand Paris".

actioncl