Le gouvernement britannique a décidé d'engager un travail d'enquête indépendant en vue d'une révision de la réglementation liée aux risques d'incendie, dans la foulée du drame de la tour Grenfell.

Le gouvernement britannique a annoncé engager une enquête indépendante pour réfléchir à une modification de la réglementation liée au risque incendie dans les bâtiments résidentiels. Une décision prise à la suite d'une série de tests de résistance au feu menée sur des centaines de bardages de tours résidentielles, dont il ressort que dans au moins 82 cas, ils ne sont pas concluants. Un rapport devrait être rendu avant le printemps 2018. La même volonté a été affirmé, il y a quelques semaines, par le ministère de la Cohésion des territoires, en France.

 

"Le département d'Etat a pressé les propriétaires des bâtiments concernés [c'est-à-dire dont le bardage n'a pas passé les tests de résistance] d'effectuer un audit de sécurité urgent, et de mettre en place un plan pour envisager de retirer le bardage et le remplacer par un autre de combustibilité moindre, en ayant par exemple recours à un isolant en laine minérale", peut-on ainsi lire dans le Guardian.

 

Depuis le drame qui a fait 80 morts, tous les regards sont tournés sur le système d'isolation thermique par l'extérieur de la tour pour expliquer la rapide propagation des flammes. Outre-manche, la police envisage d'ouvrir des poursuites pour homicide involontaire.
actionclactionfp