Relancé en 2016, le marché de l'immobilier ancien voit ses prix augmenter, parfois très fortement dans certaines régions. Une hausse qui accentue les disparités entre les futurs acquéreurs. Alors, aujourd'hui, que peut-on encore acheter avec 80.000, 150.000 ou 250.000 euros ? Les réponses.

En 2016, les prix de l'immobilier ancien ont augmenté en moyenne de 1,4% pour les appartements et de 2% pour les maisons. Ces chiffres, valables pour l'ensemble du territoire, cachent de très fortes disparités en fonction des zones géographiques. Ainsi, la reprise du marché ces 12 derniers mois aggrave encore plus les inégalités entre les ménages franciliens et les foyers de province. Alors, que peut-on réellement acheter aujourd'hui pour un budget de 150.000 euros ? Les derniers chiffres tirés de l'étude annuelle des Notaires de France et de l'INSEE.

Avec un budget de 80.000 € : un studio à Lyon

Qui a dit que l'on ne pouvait plus rien acquérir avec un budget très limité ? Aujourd'hui encore, 80.000 euros suffisent à devenir propriétaire. Pour cette somme, vous pourrez choisir entre un studio à Nice (06) ou à Lyon (69), voire un appartement de deux pièces à Marseille (13). Les familles nombreuses pourront même acheter une maison de quatre pièces à Calais (62).

Avec un budget de 150.000 € : un trois-pièces à Toulouse

Dès 150.000 euros, les ménages ont le choix entre des appartements un peu plus confortables : deux-pièces à Cannes (06), Montpellier (34) ou Ivry-sur-Seine (94), et même trois-pièces à Toulouse (31) ou Mantes-la-Jolie (78). Côté maison, les futurs propriétaires peuvent acheter un quatre-pièces à Tours (37) ou un cinq-pièces à Brest (29).

Avec un budget de 250.000 € : une maison familiale à Rennes

Dès que le budget investit dépasse les 200.000 euros, les biens accessibles répondent plus aux besoins d'une famille... et même d'une famille nombreuse, en fonction des régions. Pour 250.000 euros, on peut devenir propriétaire d'un quatre-pièces à Strasbourg (67) ou Saint-Denis (93), ou d'une maison de la même taille à Istres (13) ou au Blanc-Mesnil (93).

 

Le même budget permet d'acheter une belle maison avec quatre chambres à Nantes (44), Rennes (35) ou Savigny-le-Temple (77). La somme reste cependant un peu juste à Bordeaux (33) et Nanterre (92), où elle ne permet pas de dépasser l'appartement trois-pièces.

Avec un budget de 500.000 € : un deux-pièces à Paris

Les plus grandes différences s'observent lorsque le budget devient assez conséquent pour envisager un achat dans Paris intramuros. Avec 500.000 euros, en effet, un ménage peut s'offrir une très belle maison de six pièces à Nantes (44), de cinq pièces à Bordeaux (33), ou encore un appartement spacieux de cinq pièces à Villeurbanne (69) ou de quatre pièces à Nice (06).

 

D'aucuns préfèreraient peut-être la Côte d'Azur, lorsqu'ils découvriront les biens accessibles pour la même somme à Paris. En effet, pour un demi-million d'euros, les futurs propriétaires peuvent rêver d'un trois-pièces à Paris dans les 10e, 11e et 15e arrondissements... et seulement d'un deux-pièces dans le 1er arrondissement de la capitale !
actionclactionfp