Le marché de l'immobilier dans l'ancien se porte bien, affichant + 15,5% de hausse sur un an à fin septembre, selon le dernier baromètre publié ce mardi 19 décembre par les Notaires de France. De leur côté, les prix des appartements, comme celui des maisons, continuent également de grimper. Détails.

952 000 : c'est le volume de ventes de logements anciens sur un an à fin septembre sur l'ensemble de la France. Et le million devrait être atteint d'ici la fin de l'année, selon les Notaires de France ce mardi 19 décembre. Le volume de transactions continue donc de croître affichant ainsi +15,5% de hausse sur un an, "le plus haut niveau jamais enregistré", précisent-ils.

 

Les prix des appartements anciens au troisième trimestre de 2017 ont progressé également de 5.1% sur un an, augmentant plus fortement en Île-de-France avec +5.8% qu'en province, avec 4.5% sur un an. Du côté des maisons anciennes, les prix continuent également de se redresser à +3.1% - sans pour autant égaler les prix constatés au 4e trimestre de 2011 - mais plus fortement ici en province +3.1% qu'en Île-de-France à +2.7%.

 

Au prix au m2 médian, Dijon, le Havre et Saint-Etienne, en baisse depuis 2011, "sont les seules villes à enregistrer une légère baisse des prix sur un an" précisent les Notaires, tandis que Toulon et Reims restent stables et, alors que les autres villes sont en hausse.

 

"Les prix au m² médians sont compris entre 890 € à Saint-Étienne et jusqu'à 3 590 € à Bordeaux. Bordeaux rejoint ainsi Nice en tête de classement." Notaires de France

 

Du côté des maisons anciennes, seules les villes de Nice, Grenoble et Strasbourg affichent "une relative stabilité des prix". Nantes et Bordeaux se distinguent continuent leur envolée avec des hausses respectives de +8% et +10%. La maison la moins chère se trouvera au Havre, à un prix de vente médian de 170 000 € au Havre et il faudra compter 465 600 € à Nice.

 

A noter enfin, une part de 4.2% d'acquéreurs étrangers de logements anciens en province.
Notaires de France conjoncture
Lors de leur conférence de presse immobilière du 19 décembre, les Notaires de France ont également présenté la typologie des biens disponibles par budget. © Notaires de France, 19 décembre 2017
actionclactionfp