L'immeuble de bureaux Origami est situé au cœur du Triangle d'Or parisien, dans le 8e arrondissement. Acquis par Gecina en 2006, le bâtiment qui datait des années 1970 a été entièrement détruit à l'exception des quatre niveaux de parking en sous-sols, puis reconstruit. Certifié HQE, il a été conçu par l'architecte Manuelle Gautrand.

Barclays Capital a investi son nouveau siège parisien situé au 34-36 avenue de Friedland (8e arrondissement). L'immeuble de bureaux, nommé «Origami», a été imaginé par Manuelle Gautrand selon un double concept de transparence et de minéralité. Malgré ses contraintes économiques d'investisseur privé, Gecina a suivi le parti pris ambitieux de l'architecte (déjà connue pour le C42, le showroom Citroën sur les Champs Elysées) et ses choix artistiques en termes de matières, de reliefs et de luminosité.

 

Le projet repose sur une implantation en deux parties : le bâtiment principal qui correspond à une bande de 20 mètres sur l'avenue de Friedland et une extension arrière constituée en terrasses successives qui prend place entre deux jardins. L'opération propose donc plus d'intimité en arrière d'îlot, où la cafétéria et les salles de réunions prennent place entre les deux jardins. Les toitures, considérées comme des façades à part entière, sont soit végétalisées avec de grandes pelouses, soit minéralisées et accessibles, recouvertes de lattes de robinier.

 

Un immeuble, deux façades
L'implantation a incité l'architecte à concevoir un bâtiment ouvert sur l'extérieur, privilégiant la lumière naturelle. Manuelle Gautrand déclare : «L'orientation sud du site nous a incités à concevoir un projet architectural (…) partiellement recouvert d'une seconde peau ajourée en marbre translucide dont la conception découle de l'art du pliage japonais». L'immeuble adopte donc une façade en pliages et en filtres translucides, largement vitrée et constituée partiellement d'une seconde peau en verre sérigraphié à motif «marbre». Constituant un brise-soleil, elle est portée par un accastillage acier inox sur une structure porteuse en aluminium thermo-laqué. Les panneaux composites, plissés et assemblés par deux et symétriques, forment un motif «à livre ouvert» qui exploite les veines du marbre, reprenant la tradition historique des calepinages. Cette seconde peau forme les garde-corps, assure l'intimité des occupants et tamise la lumière naturelle afin de créer une ambiance intérieure douce. Afin d'assurer la continuité avec les façades attenantes, le plissé est d'abord «calme» et plutôt plat, avec des veinures peu nombreuses et une couleur claire. Puis, au fur et à mesure, les veines deviennent plus serrées et saillantes pour former, en partie centrale, des zones nerveuses et mouvementées.

 

Côté cour, les façades sont constituées de béton coulé en place. Au moment de ce coulage, un motif nervuré a été mis en place afin de donner une texture particulière. Le tout a été recouvert d'une lazure holographique pour créer un effet coloré dans les cours intérieures. L'ensemble de l'immeuble a été développé dans une démarche durable : il est certifié NF bâtiments tertiaires HQE.

 


Fiche technique :
Localisation : 36, boulevard de Friedland, Paris 8e arrondissement
Maître d'ouvrage : Gecina (investisseur) ; Kaufman & Broad Développement (délégué)
Maître d'œuvre : Manuelle Gautrand (architecte) ; Yves Tougard (chef de projet)
Ingénierie : Khephren (structure) ; Arcora (façades) ; Alto (fluides) ; Georges Ventre (économie) ; Lamoureux (acoustique)
Aménagements intérieurs : DGM Associés
Gros œuvre : Colas
Façades mur-rideau, menuiseries extérieures : Schüco
Façades double-peau verre sérigraphié marbre : Simetal
Surface : 5.800 m² SHON dont 4.759 m² de bureaux
Hauteur : 29 mètres (R+7)
Calendrier : concours en 2006 ; études en 2007-2008 ; chantier en 2008-2010 ; livraison en mars 2011
Prix de vente de l'immeuble : 86 M€
actionclactionfp