Un espace « vert » de 1.2 million de mètres carrés en plein cœur de Manhattan. Voilà le projet monumental qui s'apprête à sortir de terre d'ici à quelques années, qui sera composé de gratte-ciel de bureaux, d'hôtels, de logements, de centres de shopping, de restaurants, et surtout d'un immense parc public. Certifié LEED, le projet d'Hudson Yards, entièrement privé, préfigure l'éco-quartier des grandes métropoles.

Vingt-quatre millions de personnes devraient visiter Hudson Yards chaque année. C'est l'objectif visé par les promoteurs de ce que sera, selon eux, le plus grand projet privé des Etats-Unis et le plus vaste dans New York depuis le Rockfeller Center.

 

Plus d'un millions de mètres carrés dédiés aux bureaux, logements, hôtels, sports, culture, shopping… Entre tours et espaces verts, le projet Hudson Yards est unique à ce jour. Ce complexe entièrement connecté novateur à New York est également construit sous certification LEED «Leadership in Energy and Environmental Design». Récupération d'eaux de pluie, système de chauffage-rafraîchissement, ventilation, diversité de la faune et de la flore…

 

L'objectif: réduire de 30% la consommation d'énergie par rapport une construction classique. La Metropolitan Transportation Authority (MTA), qui gère l'ensemble des transports en commun sur la ville de New York, a rallongé la ligne de métro numéro 7, afin qu'elle aille jusqu'au cœur de l'écoquartier. Mais l'opération va plus loin que le simple rallongement des transports, signale Le Figaro. L'implantation géographique de l'Hudson Yards doit inciter à se déplacer de manière durable. Ce complexe devrait devenir le départ ou l'arrivée de la High Line, l'allée piétonne et végétalisée la plus connue de New York.

 

Le développement de Hudson Yards devrait générer plus de 23.000 emplois.

 


Découvrez le projet en images dès la page suivante.
actionclactionfp