Les ministères de l'Ecologie, du Logement et de l'Economie ont remis, en partenariat avec Syntec-Ingénierie, le Grand Prix National de l'Ingénierie 2015 à l'équipe conceptrice du moteur à cylindrée variable "Energine". Deux autres inventions ont été primées : découvrez lesquelles...

Le 14e meet.ING de l'ingénierie s'est déroulé lors du congrès World Efficiency permettant aux ministères de l'Ecologie, du Logement et de l'Economie, de distinguer les lauréats du Grand Prix National de l'Ingénierie 2015, en partenariat avec Syntec-Ingénierie. Il est allé cette année à l'équipe Assystem (*) et Femto-ST pour sa conception technique du moteur thermique à cylindrée variable Energine.

 

Ce moteur appartient à la famille des moteurs à apport de chaleur externe, ce qui signifie que lui-même ne brûle aucun carburant mais qu'il nécessite une source d'énergie thermique, dont la température doit être supérieure à 150 °C. Une particularité qui lui permet de produire ensuite de l'énergie mécanique ou électrique, et d'être intégré à un procédé industriel rejetant de la chaleur ainsi valorisée, à la façon d'une cogénération. Les ingénieurs envisagent par exemple d'augmenter les rendements des véhicules ou des bâtiments. Le communiqué commun des ministères souligne : "Au-delà des défis techniques relevés par l'équipe, ce moteur est la preuve que l'ingénierie apporte des solutions industrielles qui répondent concrètement aux problématiques liées au changement climatique".

 

Un prix pour l'aménagement urbain, un autre pour les équipements

 

Le prix "Aménagement et Construction" a été décerné à Carine Dunogier d'Ingérop pour le projet urbain "Garonne-Eiffel". Il porte sur la réhabilitation de 128 hectares de friches au centre de Bordeaux Métropole, tout en prenant en compte les contraintes de risque inondation, d'infrastructures de transport déjà présentes ou de pollution des sols. La question de la gestion de l'eau a ainsi été placée au cœur du projet. "L'ingénierie professionnelle a su faire preuve de prouesses techniques et managériales pour apporter des solutions innovantes à un projet dont la construction a débuté fin 2014 et qui se développera sur les deux prochaines années", estiment les ministères.

 

Enfin, le prix "Industrie & Conseil en technologie" est allé à Raphaël Menard et Laurent Jacque (Elioth/Egis) ainsi qu'à Alain Bour (DFI Telecom) pour le dispositif "Wind-It" destiné à être implanté au cœur des pylônes métalliques. Il consiste à intégrer des éoliennes à axe vertical afin de générer de l'électricité à-même d'alimenter des tours de télécommunication dépendantes de groupes électrogènes.

 


(*) Brice Bryon, Thibault Cartigny, Mathieu Doubs, Maxime Mille, Philippe Pasteur, Pierre Ranc, Jean-Luc Mauvais, Mickaël Deffeuillier et Julien Noirot.
actionclactionfp