La Société du Grand Paris (SGP) vient d'installer un observatoire des PME du Grand Paris Express, en lien avec les chambres consulaires, les organisations patronales et professionnelles comme, par exemple, la Capeb, la FFB et la FRTP. L'objectif est de mettre en place un instrument de mesure de la participation des PME/TPE à la réalisation de ce projet hors-normes.

Le président de la Société du Grand Paris (SGP), Philippe Yvin, a installé le 1er février 2017, l'observatoire des PME du Grand Paris Express, en lien avec les chambres consulaires, les syndicats patronaux et les organisations professionnelles du BTP. Sont donc invités la Chambre de commerce et d'Industrie d'Ile-de-France, la Chambre régionale des métiers de l'Artisanat (CRMA) mais aussi la Capeb, la FFB, la Fédération régionale des travaux publics (FRTP), le Medef, l'Insee et enfin la Direccte Ile-de-France.

 

Objectif : mettre en place un instrument de mesure de la participation des PME/TPE à la réalisation de ce projet d'infrastructures hors-normes. Il représente, en effet, 200 km de nouvelles lignes de métro en rocade autour de Paris, avec 68 nouvelles gares, prévu à l'horizon 2030.

 

Au moins 20 % des travaux devront être exécutés par des PME

 

"Depuis le lancement du projet, la Société du Grand Paris est attentive à ce que la réalisation du Grand Paris Express profite à tous, ajoute l'Observatoire dans un communiqué. C'est pourquoi nous imposons qu'une part d'au moins 20 % des travaux soit exécutée par des PME. Pour nous assurer du respect de cette clause et stimuler l'implication des PME dans le projet, nous mettons en place un Observatoire qui bénéficie de l'engagement des chambres consulaires, des organisations patronales et des fédérations professionnelles franciliennes", précise le président de la SGP, Philippe Yvin.

 

Une plate-forme d'échanges entre PME et TPE

 

L'Observatoire se veut également une plate-forme d'échanges pour consolider et maintenir un dialogue continu avec les PME/TPE concernées par les opportunités qu'offre ce formidable projet. Les données relatives à l'implication des PME dans la réalisation du nouveau métro seront publiées deux fois par an.

 

Les premiers chiffres seront présentés au printemps prochain, signale le nouvel Observatoire dans un communiqué. Les autres résultats des travaux de l'Observatoire seront dévoilés chaque année au Conseil de surveillance et au Comité stratégique de la Société du Grand Paris. A noter que 650 PME sont déjà inscrites sur cette plate-forme.

 

 

actionclactionfp