Pour financer le futur métro du Grand Paris Express, la Société du Grand Paris (SGP) a annoncé ce 10 juillet 2017 que son conseil de surveillance avait validé un emprunt d'un milliard d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI). Précisions.

Encore une bonne nouvelle pour le Grand Paris Express. Le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP) a validé le 10 juillet 2017 un second emprunt à hauteur d'un milliard d'euros auprès de la Banque Européenne d'Investissement (BEI).

 

"Face à ses besoins de financements annuels qui vont atteindre deux milliards d'euros dès 2018, l'entreprise poursuit ainsi sa politique de recherche de financements auprès des partenaires institutionnels", a indiqué la Société du Grand Paris dans un communiqué daté du 10 juillet. Par ailleurs, l'opérateur public chargé du pilotage du futur métro express prévu d'ici à 2030 a déjà signé un contrat auprès du fonds d'épargne de la Caisse des Dépôts (CDC) pour un prêt d'un milliard d'euros le 31 juillet 2015 et un contrat du même montant auprès de la BEI le 11 avril 2016.

 

Ce projet de grande envergure passe par la modernisation du réseau existant de transports publics en Ile-de-France et la réalisation de 68 nouvelles gares pour un budget de 3,4 milliards d'euros. Il vise également la création de lignes de métro automatique "Grand Paris Express" pour 24,9 milliards d'euros, notamment la ligne 15 qui doit désengorger le réseau actuel et relier entre eux les départements de proche couronne.

 

Deux conventions de financement signés pour les RER B et D

 

A noter également, que le conseil de surveillance a autorisé ce lundi la signature de deux conventions de financement de la Société du Grand Paris (SGP) qui soldent ainsi sa contribution de 352 millions d'euros aux schémas directeurs des RER prévus par le plan de modernisation des transports de la région Île-de-France. La première porte sur des études de projets et de travaux du schéma directeur du RER B pour 64,4 millions d'euros et la seconde, de même nature, pour le RER D d'un montant de 15,7 millions d'euros.

 

Enfin, la SGP a décidé de conforter le financement du prolongement du RER E à l'ouest grâce à une quatrième contribution d'un montant total de 523,48 millions d'euros. "Il s'agit d'un soutien important en faveur d'Eole après trois premières vagues de financement du projet par la Société du Grand Paris : 114 millions d'euros le 24 novembre 2014, 159 millions d'euros le 13 novembre 2015 et 237 millions d'euros le 11 juillet 2016", détaille la SGP. Cette dernière a ainsi engagé les deux tiers de sa contribution financière qui s'élève au total à 1,5 milliard d'euros.

 

"En soutenant la politique d'emprunt de l'entreprise, les collectivités franciliennes confirment donc le volontarisme de l'Etat qui souhaite doter le Grand Paris, d'ici à 2030, d'un nouveau métro à grande capacité et un réseau ultramoderne", a commenté Philippe Yvin, président du directoire de la SGP.
actionclactionfp