A l'issue d'une rencontre ce mardi avec les dix agences d'architecture qui travaillent sur le projet du Grand Paris, Nicolas Sarkozy a annoncé la création de l'Atelier international, et a surtout tenu à rassurer les maîtres d'œuvre sur un « projet urbain global partagé » ne se limitant pas au seul projet de loi sur les transports.

Les dix cabinets internationaux d'architecture choisis pour le projet du Grand Paris avaient rendez-vous à l'Elysée ce mardi. Le Président de la République - en présence de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, de Christian Blanc, secrétaire d'Etat au développement de la région capitale, et de Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme - a renouvelé sa volonté de réaliser le Grand Paris sur la base de leurs travaux. Il a également rappelé que le Grand Paris est d'abord une vision, celle d'une métropole attractive, durable, conjuguant « le vrai, le beau, le grand, le juste », relate un communiqué de l'Elysée.

 

Nicolas Sarkozy a tenu ainsi à rassurer les équipes d'architectes, notamment suite à quelques critiques récentes à l'encontre de Christian Blanc, en charge de piloter ce projet (lire l'article). Ainsi, il a confirmé la création de l'Atelier international du Grand Paris, qui sera « le cadre et le creuset de cette construction collective ». Les dix architectes du projet formeront le « Conseil scientifique » de cet Atelier, qui siègera dans une aile du Palais de Tokyo et sera inauguré fin janvier 2010 par le Chef de l'Etat.

 

Enfin, lors de cette rencontre, Nicolas Sarkozy a indiqué qu'il retenait le thème « Metropolis » pour le pavillon français de la biennale d'architecture de 2010, dont le commissaire sera Dominique Perrault.
actionclactionfp