Situé en bordure de l'axe Seine-Arche, entre la route départementale des Bouvets et le tunnel de l'autoroute A14 à Nanterre, le chantier du Grand Axe 2 réalisé pour Silic dans le cadre du développement de son pôle d'affaires de la Défense-Nanterre représente une véritable prouesse, tant sur le plan technique qu'architectural et environnemental.

Le Grand Axe 2, conçu par les cabinets d'architecture Arte Charpentier et Gérard Simonetti-Malaspina, s'élève sur huit étages juste au-dessus du nouvel accès de la gare RER A de Nanterre-Préfecture. Cet immeuble, d'un poids de 3.900 tonnes, repose en effet sur 46 boîtes à ressorts fixées sur le toit de la gare. Chacune des boîtes contenant entre 8 et 20 ressorts constitués d'un fil d'acier de 36 mm de diamètre. «Ce procédé assez peu utilisé maintient l'immeuble en suspension à 222 mm du plancher haut de la sortie RER, situé à vingt mètres plus bas, et permet de rendre quasi inaudible et imperceptible aux occupants de l'immeuble, le passage du RER», explique Nicolas Bonfils, du Département des espaces et du Patrimoine de la RATP.
Sous son toit végétalisé, l'immeuble qui a déjà été entièrement loué à AXA, offrira 17.300 m2 de bureaux et 450 m2 de surfaces commerciales en rez-de-chaussée. Ses utilisateurs bénéficieront de conditions de travail idéales : éclairage naturel abondant sur les plateaux, positionnement de panneaux sérigraphiés dans le souci de préserver la pénétration de la lumière naturelle et les vues vers l'extérieur, bureaux paysagés, protections solaires par stores vénitiens automatisés…
Parallèlement à ces travaux, un second chantier se déroule sous cet immeuble, celui du nouvel accès de la gare RER A Nanterre-Préfecture.

Un chantier de 20 m de profondeur

Aménagé en sous-sol sur quatre niveaux, le nouvel accès du RER A se présente, quant à lui, comme un ouvrage monumental de 20 m de haut sur 24 m de longueur et 22 m de largeur.
Cette véritable «cathédrale», comme le souligne Nicolas Bonfils, a été livrée par Silic en juin 2009. «Notre travail consiste à réaliser l'aménagement de cet espace dont le gros œuvre sera achevé en juillet 2010, ainsi que celui d'un long couloir de 22 mètres de long, 7.5 m de hauteur pour 4.50 de largeur, qui reliera ce nouvel accès», commente Nicolas Bonfils. Ce dernier passera sous l'autoroute A14 pour se raccorder aux quais du RER A. La ligne RER A se dédouble en effet en deux tubes superposés puis contigus se dirigeant, l'un vers Saint Germain en Laye, l'autre vers Cergy-Saint-Le Haut avant de se développer sous le tunnel de l'autoroute A14.
Dans cette phase de chantier, «la plus grosse contrainte a été de passer sous l'immeuble de Silic, puis sous l'autoroute A14, par des systèmes de soutènement provisoire». Les travaux sont exécutés en souterrain par la méthode des galeries boisées, c'est-à-dire que le souterrain est construit à partir d'une galerie de mine dite «galerie d'avancement» percée à la partie supérieure du futur couloir (1er phase) et débouchant dans des puits foncés de place en place pour l'évacuation des déblais. Dès qu'une certaine longueur de la galerie d'avancement est percée, des abatages (2ème phase) sont entrepris puis des cintres sont posés pour soutenir l'ensemble (3ème phase). Ce couloir de béton banché et auto-plaçant qui a nécessité le déblaiement de 4.000 m3 de terrain, à l'aide de marteaux piqueurs et de pelles -«vu l'exiguïté et les contraintes environnementales de ce couloir, nous ne pouvions pas amener d'engin mécanisé»- viendra ainsi supporter partiellement l'A14.
De plus, toute cette phase de travaux s'est déroulée sans aucune interruption de la voie rapide et du RER. « Il a donc fallu installer une instrumentation topographique 24/24h qui prévient en cas d'approche ou d'atteinte des seuils d'alerte, indiquant ainsi un mouvement structurel du tunnel autoroutier», précise Nicolas Bonfils

 

Des aménagements pour tous usagers
Cette véritable «cathédrale» comprendra ainsi de nombreux aménagements destinés à faciliter la circulation et l'accès aux quais des usagers, en particulier les personnes à mobilité réduite. Elle disposera ainsi de 3 nouveaux accès situés de chaque côté de la gare, 5 ascenseurs permettant d'accéder à la salle des billets, 4 passages élargis motorisés, 4 nouveaux escaliers fixes, 9 nouveaux escaliers mécaniques, 4 nouvelles lignes de péage, 4 fronts de vente automatiques, et d'un nouveau comptoir d'information et de nouveaux commerces et services. A noter que c'est la première fois que la RATP sous-traite à un opérateur extérieur la réalisation d'une de ses gares.

 

Fiche technique du Chantier
Maître d'ouvrage : SILIC
Maître d'ouvrage délégué : Socomie
Aménageur : EPA Seine Arche
Construction du bâtiment : Eiffage Construction
Aménagement du nouvel accès RER A : RATP
Architectes : Arte Charpentier et Gérard Simonetti-Malaspina
Maître d'œuvre d'exécution : SFICA
Façades : Arcora

actionclactionfp