Après l'échec de l'OPA sur Foncière de Paris, Gecina a choisi de remercier son directeur général, Philippe Depoux, et de nommer à son poste, Méka Brunel (en photo), la représentante de son premier actionnaire, le groupe canadien Ivanhoé Cambridge. Détails.

Six mois après l'échec de l'offre publique d'achat sur Foncière de Paris, finalement arrachée par Eurosic au terme d'une âpre bataille, le conseil d'administration de Gecina a décidé de remanier sa direction. Elle a choisi de mettre fin aux fonctions de directeur général de Philippe Depoux, tout en le remerciant "pour le travail accompli depuis 2013". La foncière estime qu'il lui a permis "de renforcer ses fondamentaux et de se préparer à la poursuite de son développement". Mais le conseil d'administration a choisi, à l'unanimité, de nommer Méka Brunel en qualité de directrice générale.

 

Depuis 2009, elle occupait le poste de Présidente Europe d'Ivanhoé Cambridge, la filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui détient 23 % de la foncière française. Méka Brunel avait été nommée administratrice de Gecina en avril 2014. Bernard Michel, le président de la société qui gère un patrimoine francilien de plus de 11,5 Mrds €, déclare : "Madame Méka Brunel, en étroite collaboration avec le Conseil d'administration, s'appuiera sur les fondamentaux solides de Gecina afin d'accélérer le renforcement de sa position de leader sur le marché du bureau à Paris, en privilégiant la performance opérationnelle, financière et environnementale". A ce propos, la nouvelle directrice générale de la foncière est une fine connaisseuse puisqu'elle est également présidente d'honneur de l'association HQE-France GBC, dirigée par Philippe van de Maele, née du rapprochement du réseau France GBC (membre établi du World Green Building Council) et de l'association HQE qui promeut la construction durable.

 

Echaudée par l'échec du rachat de Foncière de Paris, qui aurait conforté sa position de numéro un du secteur, devant Foncière des Régions, Icade et Eurosic, la foncière entend tout de même devenir "une grande foncière européenne". Outre son patrimoine de bureaux, elle s'appuie sur un pôle de diversification composé d'actifs résidentiels et de résidences d'étudiants. Elle a toutefois cédé son patrimoine de santé, au mois de juillet 2016, contre un montant de 1,35 Mrd €.
actionclactionfp