La Fondation Innovations Pour les Apprentissages (FIPA) vient d'être lancée par le ministère du Travail, la Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE), et EDF. Objectif : promouvoir l'innovation en faveur de toutes les formes d'apprentissage en alternance, par le financement de projets concrets proposés par des entreprises.

Proposée par Gérard Mestrallet, président de la Fondation Agir contre l'Exclusion (FACE) dans son dernier rapport auprès du chef de l'Etat, la Fondation Innovations Pour les Apprentissages (FIPA) est en ordre de marche.

 

Cette structure voulue par le Gouvernement a été lancée, jeudi 13 octobre 2016, sur le site EDF Paris - Saclay, par Myriam El Khomri, ministre du Travail et Clotilde Valter, secrétaire d'Etat à l'apprentissage dans l'optique de "créer une culture de l'alternance comme voie d'excellence." Une fondation qui sera présidée par Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe EDF.

 

"L'alternance constitue l'un des meilleurs vecteurs de rapprochement entre l'école et les entreprises, a commenté Jean-Bernard Lévy, dans un communiqué. (…). Mon ambition est de faire de la FIPA un lieu d'innovation collective au service des entreprises et des alternants."

 

Vers les dispositifs d'orientation alternée

 

Cette nouvelle structure aura pour objectif de promouvoir l'innovation en faveur de toutes les formes d'apprentissage en alternance, par le financement de projets concrets proposés par des entreprises, et répondant à leurs besoins. La FIPA misera sur les synergies qui existent entre la formation et l'entreprise, tout au long des parcours professionnels par : le développement des contrats d'apprentissage et de professionnalisation sous toutes leurs formes et pour tous les publics ; l'intégration de plus de temps en entreprise dans les parcours d'insertion des demandeurs d'emploi ; la mise en place de dispositifs d'orientation alternée.

 

Sans compter également : la formation des salariés pour favoriser leur promotion sociale ou leur réorientation professionnelle au cours de leurs carrières.

 

Depuis le lancement opérationnel de la structure, plusieurs entreprises comme EDF ou Dassault devraient rejoindre la structure, signale la Fipa dans un communiqué. De son côté, Clotilde Valter, secrétaire d'Etat en charge de la formation professionnelle et de l'apprentissage, a déclaré dans un communiqué : "Je remercie l'ensemble des partenaires d'avoir accepté de relever ce défi, qui consiste à promouvoir l'apprentissage à travers des approches innovantes, créatives, réactives, au plus près des besoins des entreprises et des territoires."
actionclactionfp