Emprunter auprès de ses proches pour acheter son logement, une idée qui gagne du terrain. Et les acheteurs qui utilisent le financement participatif sont essentiellement des couples trentenaires qui investissent dans des appartements, aidés par leurs parents, mais aussi leurs amis. Décryptage.

Pour acheter un bien immobilier, le financement participatif gagne du terrain. Même si les volumes restent faibles, le principe commence à être perçu comme une vrai solution pour les ménages qui ne veulent pas ou n'arrivent pas à emprunter. L'observatoire de l'accession à la propriété* Devenez Proprio, plateforme de financement participatif entre particuliers, dévoile ses chiffres de novembre 2016.

 

Les principaux acheteurs qui font appel au financement participatif restent les couples (70%), loin devant les femmes seules (15%) et les hommes seuls (15%). Un résultat logique puisqu'il est plus facile de réunir un apport à deux, plutôt que seul. Preuve en est : l'apport moyen des couples (4.130 euros) est légèrement plus élevé que celui des célibataires (3.738 euros pour les femmes, 3.733 euros pour les hommes).

 

En achetant à deux, on achète aussi... plus jeunes, en moyenne : 33 ans pour les couples, contre 44 ans pour les hommes seuls, et 47 pour les femmes seules.

Les dons financent principalement l'achat d'appartements

Les biens plébiscités par les Français adeptes du financement participatif sont les appartements : anciens dans 38% des cas, neufs dans 34% des projets. Suivent les maisons anciennes (22%), loin devant la construction d'une maison neuve (6%). L'explication provient peut-être du prix au mètre carré des logements neufs (2.372 €/m2 pour les maisons neuves, 3.814 €/m2 pour les appartements neufs), plus élevés que celui des biens anciens (1.587 €/m2 pour les maisons, 2.219 €/m2 pour les appartements).

 

Les emprunteurs favorisent principalement, en tout cas, les biens de 3 ou 4 pièces, des logements familiaux pour les projets d'une vie.

Les contributeurs, souvent des parents ou amis très proches

Autant d'hommes que de femmes contribuent au financement participatif des projets, selon les chiffres de la plateforme. L'on pourrait penser qu'il s'agit avant tout de parents très proches, et pourtant : 46% des contributeurs sont... des amis, loin devant les mères (7%), pères (5%), frères (5%), sœurs (4%) et autres oncles et cousins. Dans 7% des cas, ce sont des collègues qui participent au financement du projet immobilier !

 

Mais, si les amis sont plus nombreux à encourager le projet, ils participent à hauteur d'un montant plus faible en moyenne : 111 euros, contre 545 pour les mères et 551 pour les pères. En moyenne, les contributeurs versent 220 euros, et les contributrices, 237.

 

* Données collectées en novembre 2016 auprès de 588 porteurs de projets qui ont fait appel au financement participatif via la plateforme Devenez Proprio
actionclactionfp