Tout juste un mois avant les élections aux Chambres de métiers et de l'artisanat, la Fédération Française du Bâtiment et Fiers d'être artisans dévoilent leurs engagements. Les voici.

Du 30 septembre au 14 octobre, les artisans et les conjoints-collaborateurs éliront leurs 2.500 représentants aux Chambres de métiers et de l'artisanat. Ce mercredi, la FFB et Fiers d'être artisans, ont dévoilé leur programme axé autour de cinq engagements. Le premier concerne la préservation de la qualification artisanale et la lutte contre l'ubérisation et la concurrence déloyale sous le nom de "Touche pas à mon métier !". Autre action : "Rester patron chez soi". Les fédérations souhaitent supprimer les commissions paritaires régionales interprofessionnelles.

 

Le troisième engagement concerne la volonté de réformer le fonctionnement du RSI notamment en limitant l'assiette des cotisations aux seuls revenus du chef d'entreprise et en supprimant les cotisations sur les dividendes. Les fédérations s'engagent également à améliorer l'efficacité des chambres de métiers en renforçant le service de proximité aux artisans et en mutualisant les services consulaires.

 

Enfin, la FFB et Fiers d'être artisans disent vouloir supprimer "l'usine à gaz du compte pénibilité" et établir, métier par métier, un moratoire sur les normes.

 

Pour rappel, "Fiers d'être artisans" rassemble Artisans de notre Avenir, la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises), le CNEC (Conseil National des Entreprises de Coiffure), le CNPA (Conseil national des professions de l'automobile), la FEP (Fédération des entreprises de propreté), la FFB (Fédération Française du Bâtiment), la FNTI (Fédération Nationale des Taxis Indépendants) et l'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) pour une nouvelle vision de l'artisanat aux élections des CMA.
actionclactionfp