La Fédération Syntec a appelé, le 26 avril, à voter contre Marine Le Pen, donc en faveur d'Emmanuel Macron, au second tour de l'élection présidentielle.

Certaines entreprises n'ont pas hésité à inciter leurs salariés à aller voter à la présidentielle, si possible en évitant les extrêmes. C'est aussi la démarche d'au moins une organisation professionnelle : la Fédération Syntec. Celle-ci, par un communiqué du 26 avril, a en effet appelé les Français à "se rendre massivement aux urnes le 7 mai prochain [jour du second tour de l'élection présidentielle] pour voter contre Marine Le Pen et donc en faveur d'Emmanuel Macron".


"Nos entreprises ont besoin d'une France ouverte"

 

Syntec affirme ainsi "combattre fortement" le programme économique proposé "par la candidate de l'extrême-droite". "Nos entreprises ont besoin, pour se développer, d'une France ouverte sur l'Europe et sur le monde, d'une économie agile et compétitive", peut-on lire dans le communiqué de presse.

 

L'organisation, toutefois, précise ne pas "valider toutes les propositions économiques et sociale de son opposant [à savoir Emmanuel Macron]". "La mobilisation le 7 mai prochain est cruciale pour notre pays", conclut le texte. Décidément, cette élection présidentielle ne ressemble à aucune autre.
actionclactionfp