INTERVIEW. Le projet d'exposition d'universelle en France s'accélère. Après une communication en conseil des ministres le 14 septembre, la candidature de la France pour 2025 pourrait être prochainement officialisée. Jean-Christophe Fromantin, le président d'ExpoFrance 2025, nous livre les détails du projet.

Sans l'avoir vécue, on a tous en tête les images de l'exposition universelle de Paris en 1900 à qui on associe la construction de la Tour Eiffel et du Grand Palais notamment. Pour 2025, la France voit encore plus grand et elle y travaille depuis 2013. Et le calendrier s'accélère avant une prochaine candidature officielle. Le 8 septembre dernier, l'association ExpoFrance 2025, présidée par Jean-Christophe Fromantin, a présenté son dossier au Premier ministre. Et le 14 septembre, lors du Conseil ministre, c'était au tour de Manuel Valls de proposer au chef de l'Etat de présenter la candidature de la France.

 

Alors que celle-ci pourrait être officialisée dans les jours à venir par François Hollande, Jean-Christophe Fromantin a accepté de nous parler du projet.

 

Batiactu : Généralement lors des expositions universelles, une ville est mise en lumière. Est-ce le cas cette fois ci ?
Jean-Christophe Fromantin :
Ce projet d'Expo France 2025 a vocation à se développer dans toute la France. Le parti pris que nous avons choisi est que l'exposition mette en réseau les grandes métropoles françaises, soit près d'une quinzaine, afin de révéler tous les talents et toutes les cultures des territoires. Cette idée d'élargir à la France entière l'exposition universelle est compliquée à mettre en place. Mais pour qu'elle soit justement universelle, nous allons relever collectivement des défis, notamment celui de la mobilité, un enjeu essentiel dans les pays. Enfin, nous voulons être les acteurs de nouvelles innovations.

 


= > Suite de l'interview page suivante.
actionclactionfp