A l'issue d'une longue concertation, c'est le projet du cabinet d'architectes danois Bjarke Ingels Group (BIG) qui a été retenu pour EuropaCity, le futur complexe de commerces et de loisir du Triangle de Gonnesse (nord de Paris) qui verra le jour à l'horizon de 2025.

Le groupe Auchan et sa filiale immobilière Immochan ont choisi de confier la conception du master plan du projet EuropaCity au cabinet d'architectes danois Bjarke Ingels. L'équipe sera associée pour l'occasion à l'agence française SCAU, aux bureaux d'études techniques Setec et Transsolar, au paysagiste Base et à l'économiste Michel Forgue. Une longue concertation internationale avait été lancée au mois d'avril 2011 à laquelle quatre équipes avaient répondu, dont Valode & Pistre, Manuelle Gautrand ou Snøhetta (Norvège).

 

Rappelons que le projet EuropaCity est le projet privé le plus important du Grand Paris : la création du vaste complexe, mêlant activités touristiques, culturelles et commerciales sur 80 hectares, dans le triangle de Gonnesse (19 km au nord de la capitale), pourrait permettre la création de 12.000 emplois directs. La vision de Bjarke Ingels Group pour cette opération repose sur le principe d'alliance entre ville dense et paysage ouvert. Les architectes danois proposent donc de superposer le tracé du tissu urbain parisien avec la trame agricole du territoire. Les surfaces du programme seront organisées le long d'une voie principale s'enroulant autour de la place centrale, invitant à la déambulation et à la découverte du lieu. La géométrie d'ensemble sera déterminée en fonction des connexions et du plan d'aménagement public de la zone et des contraintes du site. Le volume sera sculpté pour s'intégrer au contexte et ménager des percées visuelles sur Paris. Une toiture multifonctionnelle, végétalisée, constituera un emblème de la place accordée à la nature. Conçue comme une cinquième façade, elle sera divisée en six zones distinctes reprenant les paysages les plus caractéristiques du Vieux continent.

 

Entrée en phase pré-opérationnelle
Le promoteur d'EuropaCity considère que les décisions récentes annoncées sur le schéma de transport et le calendrier de réalisation du Grand Paris Express, conduisent à une desserte satisfaisante de la zone d'implantation. En effet, selon des études menées avec les cabinets d'ingénierie Egis et Systra, spécialisés dans le domaine des déplacements, 50 % des visiteurs du complexe y accèderont par les transports en commun. La desserte par le RER D, la ligne 17 venant de la station Saint-Denis Pleyel et le Grand Paris Express permettront une accessibilité qualifiée "d'idéale".

 

"Nous passons maintenant à une phase plus opérationnelle pour permettre dans les deux ans qui viennent d'élaborer le master plan avec BIG", explique Christophe Dalstein, directeur d'EuropaCity. Des concertations préalables seront encore réalisées aux 2e et 3e trimestres 2014 avant la pose de la première pierre qui interviendra au début de 2017. De son côté, le fondateur du cabinet d'architectes, Bjarke Ingels, déclare : "Avec sa localisation au sein du triangle de Gonnesse, nous sentons qu'avec EuropaCity peut naître un intéressant objet hybride urbain inédit". Les autres équipes d'architectes, dont les projets n'ont pas été retenus, peuvent toutefois se consoler : elles seront à nouveau sollicitées, lors des phases ultérieures, pour la conception ou la réalisation d'éléments du programme.
actionclactionfp