C'est notamment l'agence SCAU qui a réalisé le stade de France, abritant les plus grands matchs de la Coupe du monde 1998. Il est, en effet, l'œuvre des architectes Michel Macary, Aymeric Zublena, Michel Regembal et Claude Constantini. Inauguré le 28 janvier 1998 par Jacques Chirac, président de la République, lors du match de football France - Espagne, ce stade a été construit à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour les besoins de la Coupe du Monde de football en France.

 

Des réajustements en 2014

 

Il a également été conçu pour accueillir différents événements sportifs -football, rugby, athlétisme et courses automobiles- et abrite des concerts. Sa capacité évolue entre 70.000 (athlétisme) et 81.338 places (football, rugby, concerts et spectacles) grâce à ses tribunes basses rétractables.

 

Rappelons que l'enceinte dionysienne n'a pas subi de rénovation majeure mais seulement quelques réajustements. En 2014, le salon VIP "Elyseum" a été rénové, un chauffage a été installé pour la pelouse et des travaux de rafraîchissement ont été effectués sur le parvis qui fait le tour du stade et les buvettes. Les vestiaires ont été modernisés en 2015 avec une amélioration des espaces spécifiques. Les sanitaires ont été également refaits et leur nombre a été augmenté de 50%. Pour finir, les zones médias ont subi une refonte totale.

 

Nouveau revêtement pour la pelouse

 

Enfin, critiquée par le passé, la pelouse a subi une cure de jouvence. Importé d'Angleterre, un nouveau revêtement 100% naturel a été complété de fibres synthétiques éparses de 12cm de profondeur, utilisées comme tuteurs par les racines des brins d'herbes auxquels elles s'enroulent pour plus de robustesse, "comme des morceaux d'acier dans du béton". A deux semaines de France-Roumanie, le match inaugural de l'Euro disputé à Saint-Denis, la pelouse est désormais jugée irréprochable.

 

Les huit rencontres durant l'Euro-2016 : le match d'ouverture de l'équipe de France le 10 juin 2016, trois matches de poule, un huitième de finale, un quart de finale, une demi-finale et la finale du 10 juillet 2016.

 

Fiche technique
Concédant : ministère de la Jeunesse et des Sports.
Concessionnaire maître d'ouvrage et exploitant : Consortium SDF (Bouygues, GTM-Entrepose, SGE).
Architectes : Macary-Zublena et Costantini-Regembal.
Entreprises : GIE Stade construction (Bouygues, Dumez-GTM, Campenon Bernard SGE).
Superficie : 17 hectares
Toiture : 6 ha dont 1 ha de verrière
Capacité : 80.00 places en version football/rugby, 75.000 en version athlétisme
Coût de l'opération : 364 millions d'euros dont 190 millions d'euros de subventions d'équipement versées par l'Etat et 173 millions d'euros d'investissements privés.

 

actioncl