Le Parc des Princes connaît aujourd'hui une belle cure de jouvence. Après les travaux engagés en 2013 par la mairie de Paris, c'est le Paris-Saint-Germain, gestionnaire exclusif de son stade pour les trente prochaines années, qui a achevé ce mois-ci sa dernière phase de ses grands travaux de rénovation conduits par l'Atelier Tom Sheehan et Partenaires, reconnu pour la construction de la Tour D2, à la Défense en coopération avec Anthony Béchu. Au total le chantier a été mené "en site occupé" durant 34 mois.

 

"Le Parc des Princes n'avait pas connu de rénovation en profondeur depuis sa construction dans les années 1970", nous confiait Tom Sheehan, le 9 octobre 2014. Roger Taillibert, en tant qu'auteur du Stade, a eu les premiers et derniers mots concernant le projet de rénovation. Notre travail a été revu par ses équipes et la Ville l'a consulté pour ses bons conseils. Une proposition pour une future extension du Parc lui a été commandée et il me semble qu'elle sera prochainement dévoilée."

 

Et Euro-2016 oblige, les décideurs du Paris-Saint-Germain ont pris la décision, en novembre 2013, d'investir 75 millions d'euros hors taxe en deux ans. Ainsi, le porteur du projet, le PSG, garantissant être le seul club en France à maîtriser directement les travaux d'amélioration et de rénovation.

 

"Tout a été rénové petit à petit à partir d'un programme très ambitieux, destiné à accroître la qualité d'accueil de tous les fans quel que soit leur statut ou le niveau de leurs abonnements, de créer de nouveaux espaces d'hospitalité et de repenser profondément l'expérience vécue par tous les fans au sein du stade", nous signalait la direction du club.

 

Du côté des tribunes, tous les fauteuils ont été changés et deux rangées de sièges ont été créées "au plus près du terrain".

 

Finalement, la capacité du stade reste inchangée, à 48.000 spectateurs. Le nombre de places "hospitalité" a été porté de 1.500 à plus de 4.600. Les grillages ont en outre été supprimés et la pelouse refaite et rehaussée de 28 cm, pour une meilleure visibilité.

 

Vers une jauge à 60.000 places ?

 

Après l'Euro-2016, de nouveaux travaux seront envisagés pour permettre d'augmenter la capacité du Parc des Princes, à 60.000 spectateurs au maximum, tout en conservant son "ADN", a déclaré ce mois-ci, la direction du club. Tout en précisant que la candidature de Paris aux JO de 2024 pourrait avoir un "effet accélérateur", le stade faisant partie des équipements appelés à accueillir des épreuves.

 

Cinq rencontres durant l'Euro-2016 : quatre matches de poule et un huitième de finale.

 

Fiche technique
Programme : Rénovation lourde du Parc des Princes 

Maître d'ouvrage : SESE (Société d'Exploitation Sports et Evénements)
Maître d'ouvrage mandataire : SESE (Société d'Exploitation Sports et Evénements)
Maîtrise d'œuvre :
AMO : Ad-Vince, ACPH
Architecte : Atelier Tom Sheehan & Partenaires (ATSP) l'Atelier Tom Sheehan et Partenaires a trois partenaires, Tom Sheehan, Salah-Eddine Saidoune et Christian Bonnaud.
Economiste : AD'
Designers : Jean-Philippe Nuel, Anegil, MHNA, Jouin Manku
MOEX : Artelia
BET : Artelia, Altetia
Bureau de contrôle : BTP consultants
Préventionniste : CASSO associés
Coordinateur SPS : Qualiconsult
Eclairagistes : Jean-François Touchard, Philippe Almon
Entreprise Générale : Lainé Delau (tous les lots sauf IT et FF&E)
Début de l'opération : octobre 2012 (études) / mai 2013 (travaux)
Livraison définitive : mai 2016
Durée :
34 mois
Surface : ensemble des espaces joueurs, media, grand public et VIP du stade
Capacité : 48.000 places
Budget travaux : 40 millions d'euros
Budget global : 75 millions d'euros

actioncl