La ville de Séville a inauguré vendredi la première centrale solaire «à concentration» destinée à l'exploitation commerciale en Europe. D'une capacité de 11 MW, elle doit produire 23 GWh d'électricité par an.

Située à 25 km à l'ouest de Séville, la centrale solaire baptisée PS10 a été construite par la société Abengoa. Le coût total de l'investissement est de 35 millions d'euros, dont 5 millions financés par le cinquième programme-cadre de l'Union européenne pour la recherche et le développement technologique.

«Grâce à ces nouvelles technologies, l'Europe dispose d'une arme supplémentaire pour lutter contre le changement climatique et améliorer la sécurité énergétique, tout en renforçant la compétitivité de son secteur industriel et en créant des emplois et de la croissance », a déclaré Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé de l'énergie, à l'occasion de l'inauguration de la centrale.

D'une capacité de 11 MW, PS10 doit produire 23 GWh d'électricité par an (de quoi répondre aux besoins d'une population de 10.000 habitants). Cette production d'électricité solaire évitera le rejet dans l'atmosphère de près de 16.000 tonnes de CO2 par an. Le projet permet de produire de l'électricité au moyen de 624 miroirs mobiles (héliostats) de 120 m2 chacun, qui concentrent le rayonnement solaire au sommet d'une tour de 115 m de hauteur dans laquelle se trouvent le capteur solaire et la turbine à vapeur. La réalisation du projet s'est déroulée sur 54 mois, du 1er juillet 2001 au 31 décembre 2005. PS10 est la première d'une série de centrales de production d'électricité solaire qui seront construites dans la même zone et totaliseront une capacité de plus de 300 MW d'ici à 2013.

PS10 est un exemple de centrale solaire dite «à concentration» : elle utilise le rayonnement solaire comme source d'énergie à haute température, pour produire de l'électricité au moyen d'héliostats à concentration dans un cycle thermodynamique.
actionclactionfp