Les Maisons de l'Avenir ont inauguré leur première maison individuelle sous l'appellation "Bâti-passiv". L'entreprise familiale bretonne qui entend développer son offre de logement bioclimatique à isolation renforcée, a déjà commercialisé douze maisons.

Après six mois de chantier, le groupe Maisons de l'Avenir vient d'inaugurer sa première réalisation sous l'appellation "Bâti-passiv". Ce premier logement, situé à Brest, se veut une "vitrine du savoir-faire de l'entreprise" en matière de conception bioclimatique. La maison "Bâti-passiv" proposée par l'entreprise bretonne assure "garantir un logement quasi-autonome en énergie pour un prix accessible".

 

Orientation, isolation, vitrages, tout est pensé pour répondre aux enjeux bioclimatiques. En effet, l'orientation de la maison est faite pour que l'ensoleillement naturel soit maximisé. Ainsi, le constructeur privilégie l'installation de grandes baies vitrées au sud (jusqu'à 60% des ouvertures) pour offrir une luminosité maximale et un meilleur confort thermique au logement. Ses maisons "Bâti-passiv" sont conçues avec une isolation renforcée et une excellente perméabilité, indique l'entreprise. Selon les Maisons de l'Avenir, elles affichent des résultats de performance énergétique supérieurs de 52% à ce que préconise la RT 2012. Pour faire valider la passivité de ses logements, le groupe breton a fait appel au bureau d'études Bastide Bondoux, un des leaders de la thermique de l'habitat en France.

 

Le constructeur assure par ailleurs que le coût de construction de ses maisons "Bâti-passiv" est semblable à celui d'une réalisation traditionnelle avec pompe à chaleur. "L'investissement de la pompe à chaleur est transféré sur la juste qualité du bâti", précise Maisons de l'Avenir. Depuis l'automne 2015, le constructeur annonce avoir déjà commercialisé douze maisons "Bâti-passiv", qui seront livrées dans l'année.
actionclactionfp