L'Union sociale pour l'habitat (USH) et l'énergéticien Engie ont signé un partenariat visant à renforcer l'accompagnement des organismes de logement social face au défi de la transition énergétique.

Engie et l'USH se sont associés afin que le parc de logements sociaux relève le défi de la transition énergétique.

 

"Pour le Mouvement Hlm, s'engager pour une meilleure prise en charge des questions énergétiques et environnementales dans les logements sociaux et les espaces qui les entourent, c'est en partager les enjeux, la compréhension, la maîtrise et les bénéfices avec les habitants, en termes de confort, de qualité de vie, de réductions de charges et d'amélioration de leur pouvoir d'achat. Cet accord de coopération entre l'USH et Engie contribuera à accélérer l'appropriation de ces enjeux par les organismes Hlm, la mise en œuvre des réponses les plus adaptées aux situations des territoires et d'innovation dans les champs technique, social et urbain", a souligné Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH).

 

Dans le détail, le partenariat vise à soutenir les acteurs du Mouvement Hlm dans leurs projets à travers trois axes : "accompagnement des organismes dans l'évolution des pratiques professionnelles" (suivi et maîtrise de la performance énergétique et environnementale des logements, maintenance des systèmes individuels de chauffage et de production d'eau chaude…) ; "contribution à la solvabilisation des locataires par la maîtrise des charges" (accompagnement et conseil aux occupants, lutte contre la précarité énergétique et mise en oeuvre du TSS1 (Tarif Spécial de Solidarité) ; et développement de l'innovation (intégration de l'habitat social dans la ville de demain, nouvelles approches des usages de l'énergie, contrats globaux…). Isabelle Kocher, directeur général délégué, en charge des Opérations d'Engie, mise sur certains outils pour développer ce partenariat : "La révolution des données et des objets connectés vont nous permettre de mieux évaluer l'état énergétique des logements et de mettre en place des solutions adaptées pour améliorer leur empreinte énergétique. Au final, les économies réalisées serviront aussi bien les gestionnaires que les habitants, en particulier lorsqu'ils ont des revenus modestes".

 

Pour rappel, les organismes Hlm, qui gèrent 4,2 millions de logements sociaux en France, se sont lancés dans un programme de rénovation thermique des 800.000 logements sociaux les plus énergivores.
actionclactionfp