Le programme d'Emmanuelle Cosse ce vendredi 29 avril à Lille a été dense : visite de l'écoquartier de Mons, de l'usine Création Bois spécialisée dans la construction bois et de la Maison de l'habitat durable. Point d'orgue de son déplacement : la confirmation que Lille pourra encadrer ses loyers d'ici à la fin de l'année.

En visite à Lille et ses alentours, la ministre du Logement a redit son soutien au secteur de l'habitat durable, notamment en saluant la transformation de l'écoquartier de Mons, en visitant la Maison de l'habitat durable qui aide les particuliers à rénover leur logement et en se rendant dans une entreprises spécialisée dans la construction bois.

 

Quelques jours après la tenue de la conférence environnementale, et l'annonce de plusieurs décrets à venir dans le secteur du bâtiment, Emmanuelle Cosse a voulu mettre la théorie en pratique. Sur le thème de l'habitat durable, elle a entamé un mini-marathon lillois, qui l'a d'abord conduite dans le Nouveau Mons, un quartier désormais labellisé écoquartier après une rénovation urbaine entamée il y a plusieurs année. « Preuve que l'on peut transformer un quartier en écoquartier et améliorer ainsi le confort et le cadre de vie des habitants », fait-elle remarquer. Ici, « l'excellence environnementale est rendue accessible au plus grand nombre, y compris dans les quartiers d'habitat social », ce qui préfigure les nouvelles générations d'écoquartiers, a salué la ministre.

 

Fleuron de l'écoconstruction

 

Poursuivant son parcours, elle s'est rendue à la Maison de l'habitat durable de Lille Métropole, qui aide les habitants à rénover leur logement via des ateliers, réunions, expositions et autres conseils et accompagnements personnalisés. Elle y a réaffirmé son soutien aux acteurs de la rénovation énergétique. Puis, elle a achevé son périple lillois avec une halte dans l'entreprise Création Bois Construction, spécialisée dans la conception, la préfabrication et la pose de bâtiment à structure en bois. Elle y a rappelé le savoir-faire et l'expertise des entreprises françaises qui « innovent dans l'écoconstruction ».

 

Enfin, point d'orgue de son passage dans le département, elle a salué la volonté et l'engagement de Lille vers la mise en place de l'encadrement de ses loyers, suite à l'agrément donné le 25 mars dernier à l'ADIL du Nord pour observer les loyers sur la commune. Avant de confirmer que la mise en œuvre du dispositif sera effective d'ici à la fin de l'année dans la métropole.
actionclactionfp