La branche Energies marines du chantier naval STX de Saint-Nazaire a remporté un appel d'offres portant sur la fabrication et l'installation d'une sous-station électrique pour un champ éolien offshore belge en mer du Nord. Un contrat qui marque l'essor de cette filière industrielle en France.

Les énergies marines renouvelables (EMR) se développent partout dans le monde et certains industriels français parviennent à s'établir sur ce marché. A l'image des chantiers de Saint-Nazaire où STX France a été choisi par le consortium belge Rentel pour la fourniture d'une sous-station électrique de 300 MW. La commande, d'un montant non communiqué, porte sur "l'ingénierie, la fabrication, le transport et l'installation en mer au printemps 2018 (…) Les études de conception démarrent immédiatement et le début de fabrication interviendra au cours du quatrième trimestre de l'année 2016".

 

Expansion prévue de la branche Energies marines

 

Le groupe de construction navale s'est lancé récemment dans les EMR, en décrochant son premier contrat de sous-station électrique au mois de décembre 2012. Ce nouveau succès commercial a décidé l'entreprise à "poursuivre le renforcement de ses équipes", en lançant le recrutement d'une cinquantaine de personnes, de l'ouvrier à l'ingénieur. Aujourd'hui, "150 personnes travaillent dans ce domaine chez STX", selon Frédéric Grizaud, le directeur de la branche Energies marines. Il poursuit : "Nous seront près de 400 à la mi-2017 à travailler sur ces projets, nous et nos co-réalisateurs (…) On espère bien que 2016 verra la concrétisation des commandes industrielles pour deux appels d'offres". Ces deux appels d'offres en cours concernent deux champs éoliens offshore français. L'industriel estime que la construction d'une sous-station électrique pour un parc d'une centaine de turbines correspond, en quantité de travail, à celle d'un paquebot de taille moyenne.

 

La sous-station est "un poste de transformation offshore qui capte la tension qui sort des éoliennes et l'élève pour pouvoir la mettre au niveau du réseau électrique du pays auquel il est raccordé". Déployée en mer, elle raccordera une quarantaine d'éoliennes installées en mer du Nord à une station à terre, proche de Zeebrugge. L'installation permettra d'alimenter environ 300.000 foyers belges.

 

actionclactionfp