Dans le cadre de la 12e journée des Présidents d'agglomérations et de métropoles, la ministre du Logement a souhaité lancer les bases d'un partenariat avec les intercommunalités dans le domaine de l'habitat abordable et durable.

Emmanuelle Cosse avait défini, le 8 juin 2016, les trois chantiers prioritaires de sa dernière année au ministère du Logement : mobilisation des logements vacants, accélération de la rénovation énergétique et renouvellement de la démarche des Eco-quartiers. Lors de la 12e journée des Présidents d'agglomérations et de métropoles, organisée par l'Assemblée des communautés de France (AdCF), la ministre a réaffirmé ces objectifs en souhaitant y associer les intercommunalités au travers d'actions concrètes.

 

Pour parvenir à mobiliser 50.000 logements vacants, capables d'héberger 115.000 personnes dans les trois ans, le gouvernement annonce, par exemple, son engagement aux côtés des collectivités "qui ont lancé des dispositifs d'incitation et de soutien financier aux propriétaires" disposant de tels logements libres. Un "Réseau des collectivités territoriales pour la mobilisation des logements vacants" sera notamment lancé par l'AdCF et le ministère, afin que les bonnes pratiques y soient partagées et qu'un cahier d'exemples d'initiatives soit édité.

 

Pour le volet efficacité thermique, Emmanuelle Cosse et Ségolène Royal lanceront, à la rentrée, un "Club des initiatives locales pour la rénovation énergétique" qui s'appuiera cette fois sur l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et sur l'Ademe. Enfin, pour soutenir les copropriétés les plus fragiles et les encourager à entreprendre des travaux, le ministère propose qu'un programme national d'action soit lancé. "Les modalités d'intervention de l'Anah seront adaptées pour lui permettre de subventionner, comme dans le cadre des copropriétés dégradées, l'ingénierie et des travaux dans des parties communes", précise le communiqué. L'Assemblée des communautés de France sera alors un partenaire privilégié qui identifiera les copropriétés en mesure de voter des travaux dès le début de 2017.
actionclactionfp