D'après le réseau de courtiers en crédits immobiliers Vousfinancer, l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République devrait contribuer à maintenir bas les taux de crédits immobiliers. Au moins jusqu'aux élections législatives...

L'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République ne déclenchera pas de tensions sur les taux de crédit immobiliers dans les semaines à venir. C'est du moins ce qu'affirme le réseau de courtiers en crédits immobiliers Vousfinancer, dans un communiqué de presse daté du 10 mai.

 

"Même si les marchés semblaient avoir anticipé l'élection d'Emmanuel Macron, celle-ci a été bien accueillie avec un impact limité sur le taux de l'OAT 10 ans, qui est tombé à 0,72% le 8 mai avant de remonter ce jour à 0,87%", constate ainsi la société réunissant 155 agences de courtage en crédit. Lorsque l'issue de l'élection était plus incertaine, fin mars, ce taux était supérieur à 1%. "Du point de vue des taux d'intérêt, l'élection d'Emmanuel Macron est une bonne nouvelle car elle rassure les marchés et les investisseurs qui auraient pu craindre avec un autre scénario un risque politique avec par conséquent à la clé une potentielle hausse des taux d'emprunt d'Etat, et des taux de crédit probablement", analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.

 

Le résultat des prochaines législatives pourrait changer la donne

 

Les programmes des partis d'extrême-droite et d'extrême-gauche, notamment, inquiétaient de nombreux professionnels sur le plan d'une éventuelle hausse des taux, dont Marie-Hélène Radigon, vice-présidente d'ESP Groupe, Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment et la Cafpi.

 

Le risque se présente à présent sous la forme du résultat des élections législatives des 11 et 18 juin prochain. Emmanuel Macron réussira-t-il à obtenir une majorité ? D'après Vousfinancer, cela serait un gage de stabilité et un signe positif envoyé aux investisseurs.
actionclactionfp