Deux ans après avoir désigné l'agence d'architecture Snøhetta pour la réalisation du futur siège du journal Le Monde, dans le 13ème arrondissement de Paris, le groupe de BTP Eiffage réalisera d'ici à 2019 la charpente métallique et la façade. Le projet repose sur la conception d'un immeuble-pont, aux formes sphériques et dynamiques.

Le groupe de BTP Eiffage, via ses filiales Eiffage Métal (mandataire), Eiffage Génie Civil et Goyer, vient d'être retenu par le groupe de presse Le Monde pour la réalisation de la charpente métallique et de la façade du nouveau siège situé dans la ZAC Paris-Gauche, 13ème arrondissement de Paris. Le montant du marché s'élève à 43 millions d'euros.

 

"Sa façade sera constituée de deux enveloppes superposées"

 

"Ce bâtiment-pont en R+7 sera érigé sur deux piles et porté par une structure métallique construite en partie à Lauterbourg (Alsace), dans l'une des usines d'Eiffage Métal, signale le groupe Eiffage dans un communiqué daté du 13 juin 2017. Sa façade sera constituée de deux enveloppes superposées. Une première, étanche, réalisée par Goyer, et une seconde, principalement décorative, réalisée par Eiffage Métal."

 

Ce bâtiment sera construit sur une dalle, renforcée par Eiffage Génie Civil, qui recouvre les voies ferrées près de la Gare d'Austerlitz, ajoute le constructeur. Rappelons que ce projet, développé par le promoteur Redman, a été imaginé par les agences d'architecture Snøhetta (Norvège) et Sra-Architectes (France) à l'issue d'un concours international remporté en janvier 2015.

 

Ces deux derniers étaient en lice avec les cabinets Shigeru Ban, David Chipperfield, Manuelle Gautrand, Hardel et Le Bihan, Rem Koolhaas, Renzo Piano et 3XN. Le projet scandinave avait alors retenu l'attention de la direction par la "fonctionnalité aboutie de l'édifice et sa forte empreinte architecturale".

 

Situé à proximité de la gare d'Austerlitz, le futur site du journal sera divisé en deux parties, reliées par un pont enjambant des espaces publics. Les porteurs du projet ont su ainsi contourner habilement le PLU, qui imposait de bâtir un lot de deux bâtiments, en imaginant un site d'une seule et même entité. Selon ses concepteurs, Snøhetta et Sra-Architectes, l'édifice est un parallépipède creusé à l'aide d'empreintes sphériques évoquant un globe terrestre, littéralement Le Monde. D'une hauteur de 37 m, l'ouvrage avant-gardiste se composera de 23.000 m² répartis sur sept niveaux.

 

Eiffage remporte le contrat pour la réalisation de la charpente métallique et de la façade du nouveau siège social du Monde à Paris
Eiffage remporte le contrat pour la réalisation de la charpente métallique et de la façade du nouveau siège social du Monde à Paris © Snohetta et Sra-Architectes

Une voûte lumineuse abritant des jardins

 

Espace de jonction entre la gare et la Seine, la voûte, qui abritera notamment des jardins, sera équipée de lampes LED sur toute sa surface, rappelant, selon ses architectes, le flux d'informations, à l'image de nuages ou d'étoiles se déplaçant dans le ciel. La toiture sera, quant à elle, dotée de panneaux photovoltaïques et d'un système de captation des eaux pluviales.

 

"L'extérieur du bâtiment sera revêtu d'une matrice pixellisée de verre avec différents degrés de transparence, de translucidité et d'opacité", annonçait l'agence Snøhetta en 2015. L'intérêt étant de créer une sensation visuelle d'homogénéité à distance et de grande complexité des formes à proximité. Dans ce projet hors-norme, l'agence avait rappelé que le futur site jouissait "d'une localisation exceptionnelle, tant sur la plan de l'histoire et du paysage de la Seine que de la dynamique récente d'aménagement urbain".

 

À l'issue des travaux en 2019, l'édifice accueillera les titres des groupes Le Monde (Le Monde, Télérama, Courrier International, La Vie) et Nouvel Observateur (L'Obs, Rue 89), souligne le groupe Eiffage. Le chantier a pris deux ans de retard. Le vaisseau amiral du Monde, situé sur le boulevard Auguste Blanqui à Paris, devait changer d'adresse au premier semestre 2017…
actionclactionfp