EXCLUSIF. Les travaux de gros oeuvre du Centre spirituel et culturel orthodoxe à Paris, imaginé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, avancent à un "bon rythme de croisière" pour une livraison en octobre 2016. Sur un terrain très exigu, quai Branly, cette église surmontée de cinq dômes jouera malgré tout la carte de la discrétion. Découverte.

Après moult polémiques, le Centre spirituel et culturel orthodoxe à Paris, imaginé par les équipes de l'architecte Jean-Michel Wilmotte, qui est en chantier de gros-œuvre depuis le 4 août 2014, avance à un "bon rythme de croisière" , nous confie-t-on chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée. Il faut dire que ce projet, une première fois abandonné, prend place sur l'ancien placement du siège de Météo France, un terrain qui jouxte les berges de la Seine, classées au Patrimoine mondial de l'Unesco.

 

"Chantier atypique"

 

Réalisé par 55 compagnons de Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée, ce programme comprend notamment une église surmontée de cinq dômes. "Cette parcelle très contrainte de 4.255 m² au sol (Ndlr : contre 8.470 m² pour Météo France ), en limite du palais de l'Alma, à proximité de la Tour Eiffel et du musée du quai Branly, est très exigüe", nous expliquent Etienne Dumas, directeur Travaux de Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée, aux côtés de Thomas Rousseau, chef de service Travaux.

 

Découvrez dès la page 2, les premières photos du chantier de l'Eglise russe à Paris.
actionclactionfp