Concernant l'acoustique, les concepteurs ont limité autant que possible les points d'appuis structurels, pour isoler les salles de projection entre elles et vis-à-vis du voisinage. "Il a alors été prévu des principes de doublages isolants et autoportants sur les parois des salles, en plafond -faux plafonds isolants sur suspentes à ressorts-, mais également en plancher (faux-planchers et gradins désolidarisés sur plots antivibratiles", détaille Manuelle Gautrand.

 

actioncl