Le collectif Effinergie fête ses dix printemps ce mercredi, l'occasion de revenir sur les missions, réalisations et perspectives de cette association qui œuvre dans le domaine de l'efficacité énergétique.

Depuis 2006, des acteurs d'horizon différents se sont rassemblés au sein de l'association Effinergie pour impulser un niveau inédit d'efficacité énergétique des bâtiments en construction et en rénovation. En développant à ce jour quatre labels, l'association a permis de généraliser les bâtiments neufs à basse consommation en France et de travailler à la massification de la rénovation. Actuellement, elle mène une réflexion locale et nationale sur la définition des bâtiments à énergie positive. Yann Dervyn, directeur du collectif nous en dit davantage.

 

Batiactu : Dix ans et un bilan plus que positif… Quel regard portez-vous sur cette décennie passée ?
Yann Dervyn :
Quand l'association s'est créée, nous étions en 2006, et donc sous la RT 2005 ! Depuis, nous avons fait un grand saut dans l'efficacité énergétique. Le fait que ce soit les régions qui sont à l'origine du collectif, avec des industriels, des banques et autres experts, qu'ils se mettent tous ensemble pour avancer dans ce domaine, a permis d'avoir rapidement la confiance de l'Etat et d'arriver à finaliser le premier label BBC-Effinergie. Qui est aujourd'hui devenu une véritable référence.

 

Batiactu : En quoi a-t-il révolutionné le monde de la construction ?
Yann Dervyn :
Par le fait qu'il a introduit la notion de perméabilité à l'air. Une notion qui ne faisait pas l'unanimité à l'époque. Il a été une référence aussi car dès l'origine bien pensé et bien dimensionné aux attentes du bâtiment.

 

Batiactu : Depuis, il y a eu les labels BBC-Effinergie Rénovation, Effinergie + et, dernier né, le Bepos-Effinergie. Quid de ce dernier ? Est-il amené à évoluer en vue de la future réglementation de 2020 ?
Yann Dervyn :
Notre activité 'label' est en effet très active et poursuit son dynamisme. Le label Bepos-Effinergie, qui est encore dans sa version 2013, est également une vraie référence puisque l'Etat s'en est inspiré sur de nombreux points pour établir son futur référentiel énergie-carbone. Chez Effinergie, il va s'agir désormais de la faire évoluer pour qu'il corresponde au label gouvernemental qui devrait paraître dans quelques mois. Nous travaillons donc en ce sens pour, de notre côté, sortir d'ici à la fin 2016, le label Bepos-Effinergie 2016.

 

Batiactu : Vos Observatoires sont aussi des documents très appréciés des professionnels. Quel avenir leur réservez-vous ?
Yann Dervyn :
Ce travail sur les retours d'expérience des labels est en effet précieux et il va bien entendu continuer de vivre. Nous pensons à des déclinaisons de plus en plus régionales, qui permettront d'affiner davantage les données et un éclairage local plus pertinent. D'un autre côté, nous publions des guides, et un prochain sur le Bepos devrait paraître prochainement.

 

Batiactu : Quels autres développements sont-ils prévus pour 2017 ?
Yann Dervyn :
Nous avons la volonté, depuis maintenant deux ans, de travailler à l'échelle du quartier et du territoire. Nous avons donc déjà établi des critères pour un futur label dédié aux quartiers, qui se nommerait QPOS, et qui devrait sortir l'an prochain. Nous souhaitons nous associer aux politiques locales et régionales, car certaines sont moteur et vont loin dans leur démarche d'efficacité énergétique, comme l'Occitanie par exemple.

 

Batiactu : On a beaucoup parlé du neuf, qu'en est-il du côté de la rénovation énergétique ?
Yann Dervyn :
Effinergie veut, dans ce domaine, être concret et trouver des outils qui permettent de faciliter la rénovation énergétique. Le fait d'être multi-acteurs peut nous aider. Ainsi, nous réfléchissons à un 'parcours de rénovation qualifié' afin de rendre plus fiable et plus industrialisée la démarche de rénovation. L'idée est même de créer une nouvelle une marque reconnue dans le secteur. Pour cela, nous nous appuyons sur l'exemple des Rénovateurs BBC en région Normandie : ce sont des entreprises locales qui ont signé une convention avec la région et qui, en contrepartie de certains engagements, se chargent de distribuer les aides régionales à leurs clients.

 

Batiactu : Que souhaiter à Effinergie pour ses 10 ans ?
Yann Dervyn :
Qu'elle dure encore au moins 10 ans !

 


Découvrez dans les pages suivantes quelques réalisations phares labellisées par Effinergie, tirées de L'Observatoire BBC.
actionclactionfp