Benoît de Ruffray, directeur général de Soletanche Freyssinet (filiale de Vinci), est pressenti pour prendre la tête du groupe de BTP, Eiffage.

Suite au décès brutal de son PDG, Pierre Berger, Eiffage a mis en place, fin octobre, une nouvelle organisation de sa gouvernance. Jean-François Roverato, PDG du groupe de 1992 à 2012, a pris de manière transitoire la présidence du Conseil d'administration, et Max Roche la direction générale.

 

Une situation qui pourrait prendre fin prochainement. En effet, Benoît de Ruffray, directeur général de Soletanche Freyssinet (filiale de Vinci), devrait reprendre la tête du numéro trois français du BTP, a souligné une source proche du dossier, confirmant une information de L'Obs. Selon le site du magazine, cette nomination "sera annoncée prochainement par Jean-François Roverato". Cette décision a toutefois fait grincer des dents : "Le choix d'une candidature externe au détriment d'une promotion interne a créé des déceptions" au sein d'Eiffage, affirme L'Obs.

Un parcours dense

Diplômé de l'Ecole Polytechnique, de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et titulaire d'un master de l'Imperial College à Londres, Benoît de Ruffray a commencé sa carrière en 1990 au sein du groupe Bouygues. Il a tout d'abord intégré Bouygues Travaux Publics jusqu'en 2003 en exerçant différentes fonctions. Il a dirigé d'importants projets, notamment le front de mer à Beyrouth avant de prendre la direction de la zone Amérique Latine en 2001.

 

En 2003, il devient directeur général de Dragages Hong Kong, filiale de Bouygues Construction. Il a également supervisé les activités de Bouygues Travaux Publics en Asie Pacifique et de Bouygues Bâtiment International en Chine. Il a été nommé directeur général adjoint de Bouygues Bâtiment International en 2007 puis directeur général délégué en 2008. Depuis le 25 mars 2015, Benoît de Ruffray était directeur général de Soletanche Freyssinet, une filiale de Vinci Construction spécialisée dans les métiers du sol.
actionclactionfp