SANTÉ-SÉCURITÉ. L'OPPBTP a mis en ligne deux outils digitaux distincts pour les entreprises du bâtiment : d'un côté "MonDocUnique Prem's" qui permet de générer automatiquement des DU et plans d'actions, et de l'autre "PréventionBTP En Direct" qui met en relation les entrepreneurs avec des experts de la prévention. Explications de Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP.

Même si la mobilisation est de bon niveau dans le domaine de la prévention des risques professionnels dans le monde du BTP, il est toujours possible de faire mieux. Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP, dévoile : "Tout l'enjeu réside dans les très petites entreprises (TPE) et les petites et moyennes (PME), qui représentent 85 % du nombre dans le secteur. Le développement d'outils numériques s'inscrit dans le cadre stratégique de notre plan Horizon 2020 en cohérence avec le Plan Santé au Travail PST3". Car l'objectif pour l'organisme est de parvenir à favoriser l'accès de toutes les sociétés à l'évaluation et la prévention des risques. Il poursuit : "Le digital permet de démultiplier l'accès aux entreprises de toutes tailles. Il y a de nouvelles opportunités qu'il faut saisir pour soutenir les entreprises en direct et faciliter le travail des préventeurs dans leur accompagnement". D'où la mise en ligne simultanée de deux outils différents.

 

La prévention démultipliée grâce au digital

 

Le premier, "MonDocUnique Prem's" (https://mondocuniqueprems.preventionbtp.fr//) présente une grande simplicité sur sa page d'accueil avec trois gros boutons conduisent aux trois fonctions principales : évaluation des risques, affiches obligatoires et informations métiers. Il est ainsi possible, en quelques clics, d'initier un parcours d'accompagnement digital, qui s'étalera sur 24 mois, avec des messages et alertes périodiques envoyés à l'entreprise par l'OPPBTP. Elle obtiendra, en tout premier lieu, son Document unique (DU) et un plan d'actions ad hoc. Le bouton rouge permet de télécharger puis d'imprimer des packs d'affiches à déployer sur les lieux de travail, tandis que le bouton orange sur les informations métiers mène à la découverte de conseils sécurité pour 22 professions différentes. Giovanni Verrecchia, vice-président de l'OPPBTP et représentant du collège salarial, raconte : "Prem's facilite le partage du document unique et du plan d'actions pour mieux sensibiliser les équipes".

 

Prem\'s
Prem's © Capture d'écran OPPBTP

 

Le second site, "PréventionBTP En Direct", (https://endirectavec.preventionbtp.fr/) est un outil qui amène une réponse immédiate aux questions de sécurité et de prévention, grâce à l'intervention d'experts de l'OPPBTP. Il dispose tout d'abord d'un espace de forum aux questions (FAQ), lui aussi classé suivant l'activité de l'entreprise ou de l'artisan. Frank Dugautier, son superviseur, détaille : "Le site Internet est une base de connaissances élaborée avec nos conseillers. Les questions sont courtes et les réponses concises. Dix grands thèmes ont été sélectionnés : amiante, plomb, document unique, travaux en hauteur, électricité, EPI, matériels et engins…". L'entreprise a ensuite possibilité, si elle ne trouve pas la réponse à sa question, de converser avec des experts par le biais d'un tchat en ligne. Enfin, si la conversation le nécessite, il sera possible d'entrer en contact par téléphone ou de fixer une date et un horaire d'entretien avec l'un des seize conseillers disponibles. Paul Duphil souligne qu'ils "allient parfaite connaissance du BTP et de la prévention". Et son vice-président, Giovanni Verrecchia rajoute : "En Direct est un super outil, pratique avec un smartphone pour questionner ou tchatter, car les personnes sur les chantiers sont de plus en plus connectées".

 

PréventionBTP En direct
PréventionBTP En direct © Capture d'écran OPPBTP

 

Objectif : zéro accident grave ou mortel

 

L'OPPBTP, qui a déjà commencé à roder le dispositif depuis le mois de février 2018, ambitionne une fréquentation de 10.000 visiteurs mensuels et 100 interactions pour "En Direct" et de 20.000 visiteurs pour 300 documents uniques finalisés chaque mois pour "Prem's". Des chiffres qui semblent tout à fait atteignables puisque, sans même avoir lancé la campagne de communication digitale prévue sur Google et Facebook pour faire connaître ses nouveaux services, les deux sites ont déjà reçu plus de 20.000 visites chacun et 530 premières évaluations des risques et plans d'actions ont été générés. Le secrétaire général de l'organisme note : "Le taux de transformation est de 70 % ce qui signifie que 7 personnes sur 10 qui se sont engagées dans le parcours l'ont mené à son terme". Une satisfaction partagée avec le vice-président, Giovanni Verrecchia, qui déclare : "Les outils vont dans le bon sens, en adéquation avec les besoins des petites entreprises". L'initiative est également saluée par le ministère du travail, dont la chef du bureau Equipements & Lieux de travail, analyse : "C'est l'illustration concrète du Plan Santé au Travail 2016-2020. Son but est de rendre effective la réglementation avec l'aide d'organisations professionnelles comme l'OPPBTP". Tous notent le besoin d'immédiateté de la part des clients sur leurs chantiers afin de poursuivre rapidement l'activité, mais malicieusement elle rappelle : "Attention toutefois à l'utilisation de tablettes et smartphones sur les chantiers si on ne fait pas attention à son environnement !". Le risque est partout et l'objectif de tous reste "Zéro accident grave ou mortel".

 

actionclactionfp