"WattWay, c'est un mariage réputé impossible, entre des cellules photovoltaïques en verre fin, fragiles, et une chaussée très sollicitée par des véhicules, dont des poids lourds de 40 ou 45 tonnes, induisant des efforts et des effets thermiques importants", précise Philippe Raffin, le directeur Technique et de la R&D chez Colas. Les panneaux rigides, de 1,70 x 0,70 m pour être aisément manipulables, ne mesurent que quelques millimètres d'épaisseur et viennent se coller sur une surface adaptée (asphalte, béton) au moyen d'une résine. Mais la solution ne se limite pas à ce placage de capteurs solaires. "Ils intègrent également l'architecture électrique, la sécurité, la connectique, en sous-face", assure-t-il. La technologie développée conjointement avec l'Ines permet d'éviter une mise hors service de la dalle, même si elle est partiellement ombragée : ce qui sera le cas avec le passage, fugace mais répété, des véhicules. De même, en cas de problème ou d'incident technique, chaque dalle se mettra en court-circuit afin d'assurer la sécurité des personnes intervenant sur la voie. Et les panneaux seront donc désolidarisables afin de les remplacer un par un.
actioncl