PROJET VERT. Du Bepos à un coût abordable ? C'est le défi relevé par le constructeur Ecolocost, qui propose une maison labellisée Bepos-Effinergie en ossature bois à un coût de l'ordre de 1600 € le mètre carré. Maxime Brard, fondateur de la marque, nous livre les secrets de son concept. Explications.

La jeune société Ecolocost entend révolutionner le marché de la maison individuelle groupée. Fondée, il y a deux ans par Maxime Brard et Daniel Natario, elle est en effet tournée vers le marché des promoteurs immobiliers, et à destination finale d'une population de classe moyenne et primo-accédante. "Mais qui dit logement à bas coût, ne dit pas forcément niveau de qualité moindre, s'exclame Maxime Brard, ancien directeur commercial MI chez Bouygues Immobilier. Notre idée est d'aller vers un bâti le plus abouti possible en termes de construction pour consommer le moins possible et d'offrir un confort de vie maximum".

 

Pour cela, le concept des maisons Ecolocost repose sur deux piliers : l'ossature bois alliée à un process industrialisé qui permet un gain de temps record ; un niveau d'équipement ultra-performant. Qui permet à celle-ci d'obtenir aujourd'hui le label Bepos-Effinergie. "En réalité, la maison adopte dès le départ un standard passif, de par sa conception, avec une enveloppe de 40 cm incluant une triple isolation en laine minérale et panneaux en Fermacell. Ajoutez à cela du triple vitrage sur toutes les façades, une box Nilan Compact P qui pilote l'ECS thermodynamique, la ventilation double flux, le chauffage et le rafraîchissement, ainsi qu'un électroménager A+++ ou encore des éclairages LEDs", précise Maxime Brard. En option, 20 m2 de panneaux solaires photovoltaïques et poêle à bois pour le chauffage d'appoint, afin de rendre le tout à énergie positive.

Une journée pour le hors d'eau/hors d'air

Le premier prototype a été construit dans l'Oise, à Tille. Le principe : une surface unique, 80 m2, de forme carrée ou rectangulaire, en R+1. "Ce qui permet d'avoir une maison R+1 d'une emprise au sol de seulement 50 m2, et sur un terrain d'environ 150 m2", nous explique Maxime Brard. L'exploit réside surtout dans sa construction : seulement une journée de montage pour la mettre hors d'eau/hors d'air, une semaine en amont pour la préparation et le terrassement, puis deux jours pour le ravalement, idem pour la toiture et environ quatre semaines pour les finitions intérieures. Soit un délai de construction compris entre 6 et 12 semaines. Une solution idéale donc pour les promoteurs et qui répond aux besoins des primo-accédants qui souhaitent voir leur projet se concrétiser dans les plus brefs délais.

 

"Notre vision est de faire baisser les besoins en énergie au minimum", soutient le fondateur d'Ecolocost. Mais pas question de le faire au détriment de la qualité et du confort de vie. Les équipements performants mis en place, notamment la box Nilan, de conception danoise et très utilisée dans les pays scandinaves et germaniques, sont la clé du concept Ecolocost. "Mais nous ne visons pas que l'aspect thermique. Au contraire, le projet s'attache à privilégier le confort de vie, l'accessibilité, la qualité de l'air intérieur…", nous confie Maxime Brard. Une philosophie en cohérence avec des valeurs qu'il souhaite transmettre à ses deux fils, Alistair et Andrews, les prénoms qu'il a accolés aux deux modèles des maison Ecolocost…

 

Découvrez le montage de la maison de Tille dans les pages suivantes
actionclactionfp