UN PROJET/UNE PARTICULARITE. Zaha Hadid a livré le nouveau centre culturel de Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan. Pas de doute, avec ses formes courbes et son apparence futuriste, le nouvel équipement porte bien le sceau de la célèbre architecte anglo-irakienne. Découverte en images.

Un coquillage s'est échoué à Bakou ? Pas vraiment, mais la forme du nouveau centre culturel de la capitale azerbaidjanaise rappelle pourtant légèrement celle d'un nautile.

 

Des courbes, de la fluidité et de l'élégance, des qualificatifs qui pourraient allègrement se rapporter à cet équipement, baptisé le centre "Heydar Aliyev" (figure de l'indépendance azérie et père de l'actuel président).

 

Une architecture moderne
Aux commandes de ce bâtiment, la célèbre architecte Zaha Hadid qui a souhaité impulser une architecture moderne tranchant ainsi avec celle rigide et souvent monumentale de l'ancienne Union soviétique qui est encore répandue dans la capitale azerbaïdjanaise. "La fluidité dans l'architecture n'est pas nouvelle pour la région. Les scénarios calligraphiques continus et le modelage d'architecture Islamique historique coulent des tapis aux murs, des murs aux plafonds, des plafonds aux dômes", précise le cabinet d'architecture de Zaha Hadid.

 

Destiné à accueillir toutes sortes d'activités : concerts, congrès, musée, auditorium… l'établissement vise une relation intime entre son extérieur et son intérieur, des éléments qui sont étroitement liés et accessibles aux publics.

 

Ondulations et torsions
Côté architecture, l'enveloppe présente des ondulations, des plis et des torsions qui se veulent utiles de manière à scinder les différents lieux de l'édifice : accueil, salles, couloir de circulation.

 

Outre ses fonctions, le bâtiment se distingue par sa façade en fibre de verre renforcée par des panneaux d'aluminium-polyester bituminés. Une protection étanche, complétée par un film monocouche de polyoléfines thermoplastiques modifiées de 2 mm d'épaisseur, armé d'une grille polyester. L'ensemble des toitures et façades exposées, soit 40.000 m² sont ainsi protégés des rayons ultraviolets pour une grande durabilité et une grande résistance mécanique.

 

Il faut noter que l'ouverture du bâtiment ne s'est pas faite sans mal. En juillet 2012, la toiture de l'une des trois sections du bâtiment a pris feu. Heureusement, l'intérieur n'a subit aucune détérioration. Finalement, le centre a été complètement achevé en septembre 2013 et accueille désormais de nombreuses manifestations.

 

Fiche technique
Maître d'ouvrage : La république d'Azerbaïdjan
Maître d'œuvre : Zaha Hadid
Début du projet : 2007
Fin du projet : mai 2012
Surface totale : 101.801 m2

actionclactionfp

Centre culturel de Bakou

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Hufton & Crow
L'architecte Zaha Hadid a signé le centre culturel de Bakou. Au programme : des courbes, de la fluidité et de l'élégance.

Un centre culturel rappelant un coquillage

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Iwan Baan
Un coquillage s'est échoué à Bakou ? Pas vraiment, mais la forme du nouveau centre culturel de la capitale azerbaidjanaise rappelle pourtant légèrement celle d'un nautile.

Le centre culturel de Bakou joue sur son intérieur/extérieur

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Helène Binet
Destiné à accueillir toutes sortes d'activités : concerts, congrès, musée, auditorium… l'établissement vise une relation intime entre son extérieur et son intérieur.

Un bâtiment aux lignes fluides

des lignes fluides
des lignes fluides © Helène Binet
Côté architecture, l'enveloppe présente des ondulations, des plis et des torsions qui se veulent utiles de manière à scinder les différents lieux de l'édifice : accueil, salles, couloir de circulation.

Un bâtiment ancré dans le style de Zaha Hadid

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Helène Binet
Le style de l'architecte anglo-irakienne Zaha Hadid est bien reconnaissable, caractérisé par des entrelacs de lignes tendues et de courbes, d'angles aigus et de plans superposés, qui donnent à toutes ses création un aspect complexe mais léger.

Un centre culturel, plusieurs activités

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Hufton & Crow
Muni d'ouvertures et d'une coque protectrice nacrée, le centre culturel azéri est d'un design très épuré, quasi-organique.

Un centre culturel aux lignes épurées

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Hufton & Crow
"La fluidité dans l'architecture n'est pas nouvelle pour la région. Les scénarios calligraphiques continus et le modelage d'architecture Islamique historique coulent de tapis aux murs, des murs aux plafonds, des plafonds aux dômes", précise le cabinet d'architecture de Zaha Hadid.

Un équipement moderne

centre culturel Baku
centre culturel Baku © Hufton & Crow
Le bâtiment tranche avec l'architecture rigide et souvent monumentale de l'ancienne Union soviétique qui est encore répandue dans la capitale azerbaidjanaise

Intérieur du bâtiment

Intérieur
Intérieur © Hufton & Crow
L'intérieur de la structure, très lumineux. Un traitement spécial a été réservé à la construction afin que la lumière naturelle puisse entrer sans toutefois compromettre la conservation des livres et documents dans la bibliothèque.

Auditorium

Intérieur
Intérieur © Hufton & Crow
L'auditorium dispose d'une capacité de 1.000 places.

Un auditorium, un musée, une bibliothèque

vue auditorim
vue auditorim © Helène Binet
Le bâtiment abrite un musée, une bibliothèque, un auditorium et un centre des congrès.