DIAPORAMA. L'exposition "Histoires de casques" a présenté une collection de casques de chantier détournés de leur fonction première, grâce à la technique d'impression 3D conçue par la jeune société IdeOkub.

Des casques de chantier imprimés en 3D, lumineux et colorés ! L'exposition "Histoires de casques", présentée à Bordeaux le 5 février dernier, a été l'occasion de découvrir les traditionnels casques des ouvriers du bâtiment sous une approche innovante et créative.

 

Le fondateur d'IdeOkub, Olivier Guillou s'est associé avec l'artiste Martine Schiffer qui a présenté une collection imprimée en Voronoï (découpage), en miniature ou en motifs variés rendant hommage à l'art urbain et à la pop culture. Les deux initiateurs du projet ont exposé des casques détournés de leur standard habituel, qui symbolisent la rencontre entre l'impression 3D, l'architecture, l'artisanat et l'industrie du bâtiment.

 

La plasticienne, qui a imaginé les modèles s'était déjà fait remarquer l'an passé par une série de casques sélectionnés par Agora2014 - Biennale de Bordeaux architecture, urbanisme, design. Sa démarche consiste à transformer cet objet en une sorte de totem, métaphore de la rencontre entre savoir-faire technique et industriel. Pour réussir ses œuvres étonnantes, l'artiste a fait appel aux techniques de modélisation et d'impression 3D d'IdeOkub, jeune start-up fondée en septembre 2014 qui propose des services aux professionnels, particuliers et collectivités.

 

Retrouvez en pages suivantes, les images de la collection de casques de chantier imprimés par la société IdeOkub...
actionclactionfp