ERDF va commencer le déploiement du compteur intelligent Linky à partir de ce 1er décembre 2015. Un démarrage sans précipitation, avec 20.000 compteurs posés dans le mois. L'objectif est d'avoir changé 35 millions de ces machines d'ici à la fin de 2021…

L'installation des compteurs Linky débute dès ce mardi 1er décembre 2015, mais à un rythme de sénateur. S'il est prévu que 35 millions de compteurs électriques soient remplacés dans les six années qui viennent, seules 20.000 machines communicantes seront posées par ERDF le premier mois. Le gestionnaire du réseau prévoit ensuite d'augmenter la cadence pour monter à 300.000 compteurs installés par mois, en rythme de croisière. Problème : pour changer l'ensemble du parc souhaité en 71 mois, ce serait 490.000 compteurs qu'il faudrait poser mensuellement.

 

Un 2e appel d'offres pour produire plus de 13 millions de compteurs

 

Pour l'heure, pas de pénurie de machines à prévoir donc, puisque 3 millions de compteurs ont été produits pour cette première vague d'installations. Pas moins de six entreprises (Itron, Landis & Gyr, Sagemcom, Ziv, Maec, Elster) ont été sollicitées dans le cadre d'un premier appel d'offres. Un deuxième vient d'être passé, pour 13,8 millions d'appareils maximum. Et ERDF passera 300 marchés de pose auprès d'une quarantaine d'entreprises (Solutions 30, OTI, LS Services), qui devront être capables de faire face à un afflux de rendez-vous de pose chez les particuliers. De même, des plateformes logistiques pour l'expédition des Linky et la récupération des anciens compteurs qui devront être recyclés, seront organisées.

 

L'opération de déploiement du compteur "intelligent" durera donc jusqu'à la fin de 2021 et coûtera au moins 5 milliards d'euros. Mais pour quel bénéfice ? La Commission de Régulation de l'Energie avance que, sur 20 ans, cette opération sera "globalement neutre". Sont anticipées des économies sur la relève des compteurs, grâce à la télémesure (1,7 Mrds €) et une réduction de la fraude (1,9 Mrds €). Quant à la baisse attendue des consommations pour les particuliers, elle serait… symbolique. Les Echos avancent le chiffre de 1 à 3 %. L'installation de compteurs communicants ne serait qu'une obligation légale, ERDF devant mettre à disposition de chaque foyer son profil de consommation. De quoi, dans un second temps, peut-être profiter de tarifs spécifiques ou de services d'effacement.

 

Article publié le 13/11/2015
actionclactionfp