Après avoir convaincu les onze propriétaires du site de Manegg de réaliser un immense éco-quartier, les services d'urbanisme de la ville de Zurich ont voulu dans la foulée, intégrer ces monuments historiques dans la phase de conception générale. Avec un unique but : les transformer en lieux de référence pour le quartier.

 

Après l'obtention en 2014 des premiers permis de construire, les travaux de dépollution, et de démolition ont démarré l'année suivante. "Près de 40.000 m3 de béton et 6.000 m3 de gravats ont été retraités sur le site afin de pouvoir être réutilisés", souligne le constructeur franco Losinger Marazzi.
actioncl