C'est pourquoi, la RATP a opté pour un rythme de quatre semaines qui consiste notamment à remplacer 4,3 km de rails et à renouveler les traverses et le ballast sous 5 gares emblématiques comme La Défense, Charles de Gaulle Etoile, Auber, Châtelet et la Gare de Lyon. De leur côté, des équipes d'Asltom sont chargées d'opérer sur la signalisation une fois que les voies sont achevées. "Le choix opéré par la RATP d'interrompre totalement le trafic chaque été, pendant 4 semaines de 2015 à 2018, puis en nuits longues de 2019 à 2021, correspond à la meilleure solution possible afin de réduire au maximum la gêne occasionnée pour les voyageurs, précise Eric Dyère. Justement, les travaux ont lieu en été, période pendant laquelle le trafic est le plus faible dans l'année. Ainsi, l'interruption du service en période estivale permet au chantier d'avancer plus rapidement afin de respecter le calendrier."
actioncl