Quant au parti pris architectural, Chabanne & Partenaires ont souhaité avant tout inscrire ce bâtiment dans son environnement. Le futur édifice s'attachera à respecter le lieu emblématique voisin, la Halle aux Sucres, une ancienne halle des années 1960, et ainsi créer une interface mer-terre.

 

"Le Môle 1 est localisé dans un ancien site industriel portuaire en pleine mutation, entouré d'eau, il est idéalement placé dans la ville de Dunkerque : proche de la gare, du bassin de la Marine, et de la Citadelle, nous explique Lionel Devaux, architecte associé à l'agence Chabanne & Partenaires. C'est pourquoi, nous nous sommes adaptés à cette architecture et avons proposé un grand bâtiment linéaire s'inscrivant en douceur."

 

Le site est aussi marqué par une composition linéaire très forte, tracée par les voies Est et Ouest, présentes tout le long du môle, et par les bâtiments ordonnés dans la longueur du site ainsi que par les rails de chemin de fer existants.

 

"Le rythme de la composition architecturale - bâti/respiration et percées visuelles - est appliqué au projet au sein du site et au niveau du bâtiment", ajoute l'agence. Les niveaux et hauteurs de la patinoire sont déclinés à partir des gabarits et des lignes majeurs des façades de l'existant.

 

Par ailleurs, "nous avons prévu que le volume général de la patinoire participe à la rythmique de la skyline, poursuit Lionel Devaux. Il est décomposé en plusieurs entités : son volume central, telle une fenêtre sur le port, reprend l'idée des percées visuelles existantes sur le site."
actioncl