CONJONCTURE. Selon les chiffres publiés ce mardi par l'Insee, les créations d'entreprises ont atteint le plus haut niveau depuis 2010. Mais tous les secteurs ne sont pas concernés. Si l'immobilier a fortement augmenté, ce n'est pas le cas pour le secteur de la construction.

2017 a globalement été une bonne année pour la création d'entreprises avec 591.000 nouvelles entités, soit une hausse de 7% par rapport à 2016. L'Insee souligne qu'il s'agit même du plus niveau depuis 2010. Cette hausse est notamment due au redressement des immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur, qui a augmenté de 9% en 2017.Quant aux créations d'entreprises individuelles classiques, elles ont atteint le plus haut niveau depuis que l'Insee mesure et publie ces chiffres.

 

Cet accroissement des créations concerne tous les secteurs excepté celui de la construction. Ce dernier est en effet le seul secteur à enregistrer une baisse du nombre de créations (1% par rapport à 2016). Pour l'institut, cela s'explique par la chute des immatriculations de micro-entrepreneurs (-22%) qui n'est pas compensée par la hausse des créations d'entreprises individuelles classiques (+9,1%).

 

A l'inverse, le secteur des activités immobilières est un secteur contribuant à la hausse globale avec une augmentation de 18%, "la plus forte dans ce secteur depuis 2008", fait remarquer l'Insee. Cet accroissement s'explique par les activités des agences immobilières et la location des terrains et d'autres biens immobiliers.
Enfin, l'étude de l'Insee constate que l'âge moyen des créateurs d'entreprises individuelles a baissé en 2017. Tous secteurs confondus, il est de 36 ans contre 37 ans en 2016 et 38 ans en 2015. Toutefois, l'âge moyen des créateurs d'entreprises est supérieur dans les secteurs de l'immobilier et la construction. Il est en effet de 39 ans.
actionclactionfp