MATERIAU. Le Forum Construction Bois qui s'est tenu à Dijon a été l'occasion de faire un point d'étape sur les connaissances techniques liées aux constructions de grande hauteur dans ce matériau. De nombreuses études et campagnes d'essais ont été lancées. Leurs résultats amélioreront la conception d'immeubles toujours plus importants.

Calculs, tests de résistance, performances acoustiques, tenue au feu… Aucun point n'a été omis lors de l'Etat des lieux techniques sur les points saillants de la construction bois en hauteur, réalisé par François Consigny, président de la Commission technique d'AdivBois, sur le Forum Construction Bois. Il a d'abord rappelé les actions de cette commission depuis 2016, qui a établi un référentiel technique puis réalisé des essais génériques basés sur les typologies rencontrées. Désormais, ce seront des essais démonstrateurs qui seront entrepris.

 

L'atelier "Structure" a procédé à une étude comparative sur l'état de l'art international, en scrutant pas moins de 72 immeubles (dont un tiers en France). Une étude a aussi été réalisée sur trois systèmes constructifs différents : structure poteaux-poutres en bois lamellé (hôtel-bureaux), structure en CLT (logements) et structure en exosquelette (tertiaire). Des essais de fluage longitudinal du bois ont été lancés ainsi que des études sur l'amortissement, le flambement de panneaux CLT ou encore sur la raideur des assemblages. De son côté, l'atelier "Incendie" a travaillé sur une approche descriptive des bâtiments d'habitation et des établissements recevant du public. Il a également été question de la note du ministère de l'Intérieur qui "autorise le recours à l'ingénierie de sécurité incendie afin de respecter deux objectifs", à savoir le confinement du sinistre à l'étage où il a pris naissance, et l'inacceptabilité de la ruine de l'édifice pour toute la durée de l'incendie. Il apparaît que le nombre de parois à protéger pour obtenir l'arrêt de combustion du bois structural serait parfois trop important ou que le compartimentage nécessaire serait trop massif et que la solution serait la mise en place d'un système d'extinction automatique à eau.

 

Accompagner la conception-construction des premiers démonstrateurs

 

Pour l'atelier "Enveloppe", les travaux menés jusqu'ici "confirment la nécessité de l'autodiagnostic dès la phase de conception du projet et de façon régulière jusqu'à la fin de la réalisation" ainsi que le recours éventuel à des ATEx (Appréciation technique d'expérimentation). Ces dernières permettent d'assurer la viabilité des solutions de façades, porteuses ou pas. Enfin, concernant l'atelier "Acoustique", des essais de laboratoires sont programmés et se focaliseront sur des particularités des immeubles de grande hauteur. Trois configurations sont prévues : "CLT avec plafond suspendu", "CLT-terrasse accessible (dalle sur plot)" et "façade avec fenêtre et entrée d'air en traversée de mur". Divers essais de prototypes à l'échelle 1 ont déjà permis de tester les transmissions de sons via des poteaux et poutres filant(e)s, qu'il s'agisse de bruits de chocs, de rayonnement des réseaux et équipements ou d'intégration d'une entrée d'air en façade.

 

AdivBois insiste également sur l'importance de la mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage technique pour la construction des démonstrateurs de la première vague de bâtiments en bois d'une certaine hauteur. Ceci pour mieux appréhender les éléments structurants qui s'imposent à tous les acteurs : "L'AMO Technique constitue un lien indispensable pour anticiper et détecter, grâce à des méthodes consensuelles, comprendre les singularités, dégager les éléments de reproductibilité, expliquer et conseiller dans la durée". In fine, l'objectif est que l'ensemble des acteurs s'approprient les connaissances, le prérequis à toute massification du mouvement en France. Le pays souhaite se positionner parmi les leaders mondiaux de la construction verticale en bois et de nombreux immeubles doivent sortir de terre entre 2019 et 2021, un peu partout sur le territoire. Un 2e concours sera organisé sur des sites volontaires pour accueillir de nouveaux démonstrateurs.

actionclactionfp