L'évolution des produits s'est faite notamment grâce aux ingénieurs du fabricant, souligne Roger Baltus. Ils ont su apporter leur expertise et développer leur savoir-faire. En étant en permanence formés et en dispensant leurs conseils, ils ont réussi à imposer ce matériau, ajoute le directeur de la communication. Il revient sur l'urbanisation de Paris au début du XXe siècle pour illustrer cela. "Les toits de Paris ont été une formidable vitrine du zinc pour le développement à l'international", commente-t-il. "Les couvreurs ont alors imposé un mode de pose : finition à tasseaux". "La technique a permis de développer la technologie d'aujourd'hui".
actioncl