PROPOSITIONS. Le Conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique (CSCEE) souhaite que le Gouvernement ajoute dans son plan rénovation un axe sur les coproriétés. Elles représenteraient 30% des résidences principales en France.

C'est un message que souhaitent faire passer les professionnels de la construction, réunis au sein du Conseil supérieur de la construction et de l'efficacité énergétique (CSCEE), au Gouvernement. "Le Conseil demande à ce que soit ajouté au plan de rénovation énergétique des bâtiments un axe transversal dédié à la rénovation des copropriétés et par-delà les aspects énergétiques", peut-on lire dans un communiqué de presse du 19 janvier 2018 diffusé par l'organisme présidé par Thierry Repentin.

 

Alors que les copropriétés représentent 30% des résidences principales en France, d'après un chiffre avancé par le CSCEE, les points de blocage semblent nombreux. "Processus de décision trop longs et trop complexes, manque d'accompagnement des copropriétaires, peu d'intérêt des rénovations énergétiques pures (en dehors de travaux plus globaux), instabilité des aides financières - 2018 ne dérogeant pas à la règle - sont remontés comme les principaux points de blocages", affirme le CSCEE.

 

Une loi de programmation énergétique des aides sur cinq ans

 

L'organisme avait réuni ses membres, le 18 janvier, pour débattre sur ce thème. Il en est ressorti quatre propositions :

 

- Stabiliser les aides financières et les rendre plus lisibles, plus efficaces. "Le Conseil propose l'élaboration d'une loi de programmation énergétique des aides sur cinq ans qui entraînerait stabilité et lisibilité des aides (taux et travaux)."

 

- Faciliter le suivi de la rénovation par la mise en oeuvre rapide du carnet numérique de suivi et d'entretien pour la rénovation, et en facilitant le développement des contrats de performance énergétique (CPE) au-delà des bâtiments tertiaires tel que prévu dans le plan rénovation.

 

- Simplifier l'accompagnement et la définition des travaux avec des financements publics dédiés à l'ingénierie technique et financière, en simplifiant les outils de diagnostic et en renforçant le diagnostic technique global.

 

- Déployer des offres de formation des partenaires des copropriétés à la rénovation, notamment les syndics.

 

Le Conseil tiendra deux nouvelles séances autour de ce thème, et soumettra au Gouvernement sa "contribution finale" dans les semaines à venir.
actionclactionfp