Une vingtaine d'entreprises du secteur de la construction et des travaux publics se sont regroupées ce mardi au sein d'une association, dans l'optique de défendre le développement de projets d'infrastructures, tant auprès des collectivités locales que du grand public.

Un nouveau réseau pour soutenir les investissements dans les infrastructures. L'association loi 1901 baptisée "Connexion 21", regroupant près d'une vingtaine d'entreprises du secteur de la construction et des travaux publics, a été créée officiellement, mardi 19 avril, dans le but de "défendre les projets d'infrastructures souvent battus en brèche." Autre objectif : souligner l'enjeu vital de l'investissement d'infrastructures.

 

Font partie désormais de cette nouvelle organisation professionnelle* : CIM Béton, la fédération nationale des travaux publics (FNTP), les sociétés Alkern, Bergerat-Monnoyeur, Cemex, JCB, Lafarge-Holcim, Liebherr, Loxam, Manpower, PAM Saint Gobain, ou encore Point P.

 

"Sans infrastructures, pas de développement des territoires"

 

Dans son communiqué, Connexion 21, entend répondre à "un besoin urgent." "La France doit investir aujourd'hui dans ses infrastructures. Elle doit le faire massivement", affirme son président, Eric Berger.

 

Avant de poursuivre : "Si on ne réagit pas rapidement, nous serons condamnés à voir s'abîmer doucement le patrimoine français, et surtout nous renoncerons à toute compétitivité future. (…) Sans infrastructures, pas de commerce. Sans infrastructures, pas de tourisme. Sans infrastructures, pas de développement des territoires."

 

Dans leur "manifeste", les entreprises, organisations professionnelles, fournisseurs de matériels et de matériaux, personnes physiques, membres de cette nouvelle organisation soulignent enfin que "si l'aéroport de Roissy, les grands stades français, de même que les ports et le réseau ferroviaire, existent, c'est parce que leur création a été décidée en amont par des acteurs publics ou privés qui avaient une haute idée de leur pays sur le long terme. Où est cette réflexion à l'heure actuelle ?"

 

Et de conclure : "Les opposants à toute initiative d'équipement, quelle qu'elle soit, semblent plus audibles que ceux qui veulent bâtir un projet collectif pour leur pays." Ses adhérents prévoient donc de signer bientôt une charte mettant en avant des principes de développement durable et d'éthique.

 

*Les membres de Connexion 21 : Alkern, Bergerat-Monnoyeur, Cemex, CIM Béton, CISMA, FNTP, JCB, Lafarge-Holcim, Liebherr, Loxam, Manpower, PAM Saint Gobain, Point P, Travaux publics, PUM Plastiques, Renault Trucks, Seimat, Stradal, UNICEM, UMTM.

 

actionclactionfp