TROPHEE - Les lauréats du 12e Concours Photo AQC ont été révélés : six prix ont été attribués par le jury sur quinze photo retenues. Les désordres photographiés montrent une grande variété, "très évocateurs des pathologies qui atteignent encore les bâtiments". Tour d'horizon de ces vilains défauts transformés en jolis clichés.

Maison individuelle, habitat collectif, tour de bureaux ou équipement municipal, personne n'est épargné par les désordres de la construction. Qu'il s'agisse de pathologies fréquentes, liées à l'humidité, ou de cas exceptionnels menant à la ruine de structures, toutes les problématiques ont été capturées par les photographes qui ont participé au 12e Concours Photo de l'Agence Qualité Construction (AQC). Philippe Estingoy, le directeur général de l'agence, explique que certains désordres deviennent plus courants : "Les revêtements de sol se dégradent, surtout dans le cas de soulèvement de dallages, et les défauts d'isolation se font plus nombreux. Nous avons fait un zoom sur le photovoltaïque et cette polémique ne devrait pas avoir lieu : il est clair que les installations intégrées en toiture sont plus pathogènes que le surimposé". Le spécialiste des pathologies du bâtiment note également l'apparition de phénomènes nouveaux, telles les casses thermiques de vitrages.

 

Afin d'illustrer cette variété des problèmes rencontrés par les constructions, qu'elles soient neuves ou anciennes, un concours rassemble chaque année des centaines de photographies pris par des acteurs du bâtiment (experts, ingénieurs, architectes, maîtres d'œuvre). Un jury, composé de professionnels et d'un photographe, jugent de la qualité picturale des clichés mais également de l'intérêt technique de l'événement (quelques fois imminentes). De quoi alerter les acteurs du BTP sur les pratiques à éviter et sur les points à vérifier en proposant ces vues acérées et pertinentes. Un constat également valable pour les étudiants d'école d'architecture ou d'ingénieur, pour qui le concours photographique "est l'occasion d'échanger et d'analyser à titre personnel ou dans le cadre d'un projet tutoré, ce qu'ils observent sur les différentes constructions". Tous partagent cependant une même ambition : capturer l'esthétique du désordre.

 

L'ensemble des 250 candidats ayant participé au concours recevront deux numéros de la revue Qualité Construction, éditée par l'Agence, tandis que les gagnants étaient invités à recevoir leur prix lors du 19e Rendez-vous de l'AQC qui s'est tenu ce 8 juin, à Paris. Les lauréats ont été récompensés de cartes cadeau d'une valeur de 1.000 € (catégorie générale) à 250 € (catégorie étudiant). Les photos ont notamment été exposées sur place et sont désormais accessibles en ligne sur le nouveau site Web de l'agence.

 

Découvrez l'étendue de leur talent (et celle des désordres) en images dans les pages suivantes
actionclactionfp