Dernier objectif du programme : la cohabitation avec les autres publics. "L'objectif était de ne refuser aucun public, faire en sorte que le monde associatif (clubs de hockey et de patinage) puisse cohabiter avec les scolaires et les séances publiques en harmonie, conclut Nicolas Chabanne, dirigeant de l'agence architecturale. Grâce à la mise en place d'un comité de pilotage, nous avons pu avec la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD), lister les besoins de l'ensemble des utilisateurs. D'où l'importance donc d'avoir deux aires de glace et pas seulement une pour le haut niveau." Un élément essentiel pour un projet public estimé à 14 millions d'euros.

 


actioncl